Magazine Cuisine

L’œuf et la coque. MADELEINES AU MASCARPONE, AUX FRAMBOISES ET À LA NOIX DE COCO.

Par Johanna Kaufmann

Madeleines-mascarpone-framboises-coco
Apprivoiser son four. Gonflant. Gonflé. Puis gratifiant.

  • Pour 25 à 30 merveilles maison (entre 2 et 3 fournées de 12 madeleines).
  • En 15 min de tambouille + 30-45 min de cuisson + 30 min de réfrigération.
  • Avec un thé brûlant ou un café frappé.

Décongelez 300 g de brisures de framboises surgelées puis débarrassez-les de leur surplus de liquide en les frottant avec une grande cuillère contre la paroi d’une très fine passoire ou d’un chinois : l’idée est de vous retrouver avec à peu près 200 g de fruits bien égouttés, puis d’y mélanger 25 g de sucre en poudre afin de réduire l’acidité framboisesque sans pour autant la tuer.

(Si le cœur vous en dit, faites un sirop avec le jus récupéré, en y ajoutant du sucre en poudre et en faisant chauffer le tout à la casserole durant environ 20 min).

Faites fondre 90 g de beurre demi-sel.

Dans un saladier, fouettez au batteur électrique (ou au robot pâtissier) 3 œufs moyens, 110 g de cassonade et 75 g de mascarpone.

Tamisez par-dessus 200 g de farine et 1 c. à café de levure chimique, ajoutez 2,5 cl de lait (ça fait environ 3 c. à soupe) puis le beurre fondu, et fouettez jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Il ne reste plus qu’à incorporer à la cuillère les brisures de framboises égouttées et 50 g de noix de coco râpée.

La pâte est prête, et afin de favoriser le « choc » thermique qui fera bomber vos madeleines, deux options s’offrent à vous : vous rafraichissez soit 30 min au frigo, soit 15 min au congélo.

En fin de réfrigération, préchauffez le four à 220°C.

Si vous utilisez une plaque à madeleines en métal, prenez soin de la beurrer et de la fariner : vous éviterez ainsi que le biscuit se défigure au démoulage.

Dès que le four est au taquet, récupérez la pâte et déposez-en 2 c. à café bien bombées dans chaque empreinte du moule, puis enfournez la plaque durant 10 à 15 min, le temps de voir gonfler et dorer vos madeleines.

Cela va sans dire, si vous les sortez du four alors qu’elles sont encore trop molles, ça ne loupera pas : les délicates madeleines vont se dégonfler.

(Dans tous les cas, vous risquez de vous retrouver avec quelques madeleines pas assez bombées ou un peu trop brunies, mais vu le bon goût de la pâte, elles ne seront jamais mauvaises… Votre première fournée vous servira de test, la seconde sublimera l’apparence et que la troisième mordra à pleine bosse dans la perfection !)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Johanna Kaufmann 284 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines