Magazine Culture

[Critique] The Brink S01E01 : nouveau Docteur Folamour ?

Publié le 23 juin 2015 par Linfotoutcourt

Quand le scénariste d'Ally McBeal et Weeds s'attaque à la politique étrangère des États-Unis, cela donne The Brink, sitcom politico-comique bourré d'humour noir dont la situation nous rappelle un certain Docteur Folamour de Stanley Kubrick.

Comment éviter la troisième guerre mondiale lorsque les protagonistes ne pensent qu'au sexe, l'alcool et la drogue ? Ambiance garantie dans la salle de crise de la Maison-Blanche. Conduit par Tim Robbins et Jack Black, le pilote ne lésine pas dans le cynisme, dévoilant derrière les bouffonneries la vision désabusée d'un monde devenu absurde.

Si on peine encore à se convaincre de l'intérêt de Jack Black au-delà de ses pitreries habituelles, Tim Robbins excelle de bout en bout en ministre des Affaires étrangères aux vices indénombrables et pourtant parfaitement raisonné. Si The Brink ne parviendra certainement pas à rivaliser avec Folamour, elle promet au moins quelques bons moments en perspective.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85004 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine