Magazine Beaux Arts

À la Biennale d’Art Contemporain Mulhouse 015: une nouvelle génération d’artistes

Publié le 23 juin 2015 par Lifeproof @CcilLifeproof

Organisée du 13 au 16 juin dernier au Parc Expo, la biennale d’art contemporain mulhouse 015 présente le travail de jeunes artistes, issus d’écoles d’art européennes. Il s’agit d’une exposition où s’entremêlent des artistes de nationalités différentes, proposant des œuvres très diverses.

La biennale d'art contemporain mulhouse 015 photo Caroline Megel

La biennale d'art contemporain mulhouse 015. Photo: Caroline Megel
 

« La biennale mulhouse 015 favorise l’émergence d’une scène artistique contemporaine au sein d’un ensemble européen », explique Jean Rottner, Maire de Mulhouse dans l’édito du catalogue. L’adjoint au Maire délégué à la Culture, Michel Samuel-Weis tient à préciser que « quand on regarde les cv des artistes de 25-30 ans qui apparaissent dans des expositions importantes et dans des grandes galeries, on se rend compte que beaucoup d’entre eux sont passés par mulhouse oo ». Par cela, ils affirment tous deux l’importance de cette manifestation, qui comptabilise déjà onze éditions.

Les oeuvres de Charlotte Caron photo Caroline Megel

Les oeuvres de Charlotte Caron. Photo: Caroline Megel

Parmi la centaine d’artistes émergents, le travail d’une artiste parisienne m’a particulièrement plu. Diplômée de l’EESAB de Rennes, Charlotte Caron peint et sculpte en puisant son inspiration dans de nombreux mouvements, notamment l’expressionnisme allemand et américain. D’ailleurs, ce qui l’intéresse c’est « leur capacité à révéler une idée, une image, un mythe, à rendre le médium vivant et vivace ». L’artiste développe son travail plastique autour du corps et de son image. Pour elle, « le corps matière, devient une image manipulée, qui ne laisse alors qu’une empreinte, qu’une marque, qu’une trace sur une surface ». Elle explique également, que « [son] corps est présent, comme outil, c’est le lien entre [sa] pensée, [sa] production et [sa] sensibilité ».

Personnellement, je suis plus sensible aux peintures que propose Charlotte Caron. De couleurs chatoyantes, ses toiles abstraites nous invitent dans un univers semblable à celui de Joseph Mallord William Turner, peintre anglais du XIXe siècle, célèbre pour ses variations atmosphériques et ses touches de couleurs vibrantes rendant ses tableaux de plus en plus abstraits. Charlotte Caron puise sans conteste son inspiration dans un tel travail pictural. En effet, « l’abstrait [lui] permet de créer une perte de repères où l’œil du spectateur entrevoit des éléments figuratifs connus ».

Les autres tableaux – un triptyque – sont des gravures sur toiles à l’effigie de crânes stylisés, recouverts de taches noires. Ils font écho au crâne sculpté dans du marbre vert, posé sur le sol et au cœur anatomique en marbre rouge de Castelno, présenté sur une colonne.

« Ce qui m’importe pour une œuvre c’est qu’elle nous immerge dans une atmosphère, qu’elle parle d’elle même, et nous questionne ou nous touche tout simplement ». Par cette affirmation, Charlotte Caron résume finalement tout le principe de l’art contemporain. Les artistes ici exposés recherchent dans leur création une certaine confrontation avec leur émotion et l’effet que provoquent leurs œuvres chez le spectateur. Très variée dans les médiums et les représentations, cette exposition permettait de toucher un public assez large. Cependant, je doute de la pertinence du lieu, car étant trop vaste l’espace n’a pas vraiment mis en valeur les exposants, perdus au milieu du bâtiment.

Caroline.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Site de l'artiste: charlottecaron.fr ‎


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lifeproof 5971 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines