Magazine Cinéma

Livre : Histoire de l'humanisme en occident - Abdennour Bidar

Par Plumesolidaire

Abdenour bidar, Docteur en philosophie, agrégé de philosophie, normalien (ENS de Fontenay Saint-Cloud), spécialiste des évolutions de l'islam contemporain, des théories de la sécularisation, de la laïcité, auteur sur ces sujets de nombreux articles et essais parmi lesquels Un islam pour notre temps aux éditions du Seuil en 2004, L'islam sans soumission, Pour un existentialisme musulman, chez Albin Michel en 2008, ou plus récemment en 2012, Comment sortir de la religion ?, aux éditions de la Découverte. Membre du comité de rédaction de la revue Esprit et de l'observatoire national de la laïcité. Professeur de philosophie en classes préparatoires aux grandes écoles de 2006 à 2013, et actuellement chargé de mission sur la "pédagogie de la laïcité" auprès de la Direction générale de l'enseignement scolaire et producteur et présentateur de l'émission Cultures d'islam, sur France Culture.

«Histoire de l’humanisme en occident » Ed.Dunod 2014

 

Invité(s) :
Abdennour Bidar, philosophe, spécialiste des évolutions actuelles de l'islam et des mutations de la vie spirituelle dans le monde contemporain.

L’humanisme c’est la passion de l’être humain pour son propre mystère, pour son génie, son tragique, et la sagesse qu’il peut acquérir. C’est l’exhortation à une fraternité universelle dont l’homme serait capable, mais aussi la dénonciation du mal effroyable dont il se rend parfois coupable. C’est l’émerveillement mêlé d’effarement pour ses ambitions démesurées qui sont peut-être, paradoxalement, les seules à sa mesure…
Abdennour Bidar montre ici comment l’Occident s’est voué sans relâche à l’élucidation du mystère humain. Sans avoir bien sûr le monopole de l’humanisme, les penseurs, les artistes et les grands acteurs de cette civilisation se sont transmis le flambeau de l’interrogation sur l’identité humaine, ainsi que la responsabilité de faire émerger une humanité plus humaine.

Contrairement à une idée reçue, la Renaissance ne fut pas le seul moment humaniste de l’histoire occidentale mais seulement l’un de ses foyers majeurs parmi d’autres : les religions monothéistes, l’Antiquité grecque et romaine, et bien plus tard la modernité issue des Lumières… Où en sommes-nous aujourd’hui de cette longue quête de l’homme par l’homme, et de ce processus d’humanisation dont tout humanisme travaille à faire le sens de l’histoire ? L’Occident est-il toujours à la hauteur de ses grands humanismes, et demain quel humanisme sera partageable entre toutes les civilisations de la planète ?
 

Abdenour bidar, Docteur en philosophie, agrégé de philosophie, normalien (ENS de Fontenay Saint-Cloud), spécialiste des évolutions de l'islam contemporain, des théories de la sécularisation, de la laïcité, auteur sur ces sujets de nombreux articles et essais parmi lesquels Un islam pour notre temps aux éditions du Seuil en 2004, L'islam sans soumission, Pour un existentialisme musulman, chez Albin Michel en 2008, ou plus récemment en 2012, Comment sortir de la religion ?, aux éditions de la Découverte. Membre du comité de rédaction de la revue Esprit et de l'observatoire national de la laïcité. Professeur de philosophie en classes préparatoires aux grandes écoles de 2006 à 2013, et actuellement chargé de mission sur la "pédagogie de la laïcité" auprès de la Direction générale de l'enseignement scolaire et producteur et présentateur de l'émission Cultures d'islam, sur France Culture.

«Histoire de l’humanisme en occident » Ed.Dunod 2014

 

Invité(s) :
Abdennour Bidar, philosophe, spécialiste des évolutions actuelles de l'islam et des mutations de la vie spirituelle dans le monde contemporain.

L’humanisme c’est la passion de l’être humain pour son propre mystère, pour son génie, son tragique, et la sagesse qu’il peut acquérir. C’est l’exhortation à une fraternité universelle dont l’homme serait capable, mais aussi la dénonciation du mal effroyable dont il se rend parfois coupable. C’est l’émerveillement mêlé d’effarement pour ses ambitions démesurées qui sont peut-être, paradoxalement, les seules à sa mesure…
Abdennour Bidar montre ici comment l’Occident s’est voué sans relâche à l’élucidation du mystère humain. Sans avoir bien sûr le monopole de l’humanisme, les penseurs, les artistes et les grands acteurs de cette civilisation se sont transmis le flambeau de l’interrogation sur l’identité humaine, ainsi que la responsabilité de faire émerger une humanité plus humaine.

Contrairement à une idée reçue, la Renaissance ne fut pas le seul moment humaniste de l’histoire occidentale mais seulement l’un de ses foyers majeurs parmi d’autres : les religions monothéistes, l’Antiquité grecque et romaine, et bien plus tard la modernité issue des Lumières… Où en sommes-nous aujourd’hui de cette longue quête de l’homme par l’homme, et de ce processus d’humanisation dont tout humanisme travaille à faire le sens de l’histoire ? L’Occident est-il toujours à la hauteur de ses grands humanismes, et demain quel humanisme sera partageable entre toutes les civilisations de la planète ?
 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Plumesolidaire 573 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte