Magazine Culture

[Critique] All Is By My Side : un biopic paresseux pour Jimi Hendrix

Publié le 25 juin 2015 par Linfotoutcourt

John Ridley, votre mission si vous l'acceptez : réaliser un biopic intitulé All is By My Side évoquant une courte période de la vie de Jimi Hendrix. Contraintes ? En aucun cas, vous n'utiliserez une chanson de l'artiste, les héritiers du guitariste et détenteurs des droits n'ayant pas autorisé l'inclusion des titres originaux dans le film. Vous agrémenterez le tout par des romances à la mords-moi-le-nœud et des sosies (Eric Clapton, Keith Richards, ...) à la qualité plus que douteuse. Partant ?

Un mission presque impossible. Et l'interprétation bluffante d'André 3000, dupliquant de manière convaincante les mimiques de langage et la démarche de l'artiste, n'y changera malheureusement rien.

Reléguant la musique au second plan, John Ridley s'intéresse davantage aux déboires amoureux du maître de la six cordes lors de son passage à Londres en 1966. Exit les prouesses scéniques et la personnalité ambiguë de Jimi Hendrix, à peine effleurées. Si le " swinging London " est fidèlement reconstitué (photographie, costumes, ...), le film souffre de longueurs exténuantes.

On en sort quelque peu frustré : formellement, All is By My Side n'est pas inintéressant mais au fond, il reste cantonné à l'étiquette de " film-wikipédia ".

All Is By My Side par John Ridley, sorti en DVD le 26 mai 2015.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine