Magazine Science & vie

Le Monde selon ...la Physique et la Finance!: juin 2015 suite 7

Publié le 26 juin 2015 par 000111aaa

Je vais vous proposer  en partie finale de ces « Dernières Nouvelles » une actualisation des  derniers paramètres économico –financiers  liés à  L EPR …… Car j’ai déjà traité le sujet  ici du budget nécessaire à EDF , compte tenu des retards et difficultés sur l EPR mais aussi des frais très importants du « Grand  Carénage » demandé par ASN  à  EDF

----------------------------------------------------------------------------------------

Mes lecteurs comprennent , sans que j’ai besoin d’en  « rajouter des tartines » à quel point  l’incident de non-conformité ( éventuelle) de la cuve de la chaudière de  FLAMENVILLE  ( acceptée ou non par ASN ) va intervenir  dans  le prochain budget …. « Mais le budget de qui ? » m’interrogeriez-vous, étant donné toute cette restructuration  du couple EDF/AREVA  , programmée par le Gouvernement  et actuellement en discussion…… « Croyez-vous OLIVIER   que la « mutation » des gens de   AREVA/NP  à EDF  puisse se faire sans casse ? »……  Si le scénario  consiste  à opérer un rapprochement limité à l’ingénierie des réacteurs, cela concernerait alors, côté Areva, environ 2.000 personnes….. ai- je entendu dire….D’autres ont parlé en  tout de  15000 !

Dans  le  1èr  cas, des synergies pourraient être trouvées dans l’ingénierie, sinon je m’attends à des doublons ( et vous comprenez que ça veut dire des « départs » ou au mieux  des «  mises au placard » ! ) Pour  EDF, les services d’ingénierie d’Areva sont arrogants  , susceptibles et  trop chers !Pour Areva, EDF consacre  trop de temps  à surveiller  et critiquer son fournisseur… Actuellement les deux groupes partagent un service  d’ingénierie (55 % EDF, 45 % Areva) consacrée aux projets du « nouveau nucléaire » , mais je m’interroge sur  son efficacité et son destin immédiat !…..

 Je ne suis pas assez au fait des aspects financiers  de cette restructuration  et ma petite fille  récemment diplômée à  BOSTON UNIV.  et férue de stratégies en fusions-acquisitions  va rester aux  USA  et ne peut m’aider  actuellement …..Je ne peux  donc que citer les chiffres de  L’USINE  NOUVELLE : « Selon les Echos, Areva aurait besoin de près de sept milliards d’euros pour être remis à flot. En comptant le milliard d’euros d’économies sur les frais de fonctionnement, il resterait encore quatre milliards d’euros à trouver. Il pourrait provenir d’une recapitalisation de l’Etat français ou de prises de participations d’acteurs étrangers….. ».Comme vous le savez , le prix du KWH étant fixé par l Etat , EDF ( éternel «  fauché » !)devrait donc trouver des sous sur les marchés financiers . J’en déduis  que c’ est alors les contribuables qui devront ouvrir leur porte-monnaie si l’Etat  «  monte » en capital !

----------------------------------------------------------------------------

Une des conséquences  fâcheuses des déboires des EPR   vient d’apparaitre avant-hier ….. Nous sommes dans un monde où les diverses  sources d’énergie   se font  une guerre   sournoise…… Et il ressort  que tout pays développant d’autres sources que le nucléaire peut se déclarer comme notre ennemi auprès de la Communauté Européenne ….Et cela d’autant plus facilement que les producteurs français se sontt déclarés capables de performances contredites par les événements  ……

 Il se trouve qu’en  octobre 2014,  la Commission européenne a donné son feu vert au projet conduit par EDF en partenariat avec Areva et deux groupes d’électricité chinois, CNNC et CGN  de monter  chez les Anglais rien moins que  2EPR   sur le site de Hinckley  Point …. ( leur pétrole décroit). Lors du vote à Bruxelles, en octobre, seize pays s’étaient prononcés pour.

Mais jamais EDF ne se serait pas engagé dans un tel  projet estimé à 19 milliards d’euros si le gouvernement britannique  n’avait pas consenti à  garantir les emprunts d’EDF.Toutefois  sans toutes ces garanties,  où trouver encore des sous !?? Et bien cela s’est fait   grâce à l’octroi par Londres d’un prix garanti de l’électricité – EDF recevra 92,5 livres (130 euros) par mégawattheure (MWh) durant 35 ans…….

 Or  l’Autriche, l’un des pays les plus antinucléaires d’Europe, bataille au sein des instances européennes contre ce projet. Vienne avait annoncé son intention de porter plainte……….A  notre  TARTARIN  de Tarascon  national  ( Areva)  ,   un  Escartefigues   autrichien  a beau jeu de répliquer : «  Tu te vantes , tu te vantes ! » ….Et en effet  le vice-chancelier  Reinhold Mitterlehner a souligné, mardi, que la plainte est destinée à obliger l’UE à étudier de façon « plus approfondie la question du coût des centrales nucléaires » en Europe. Ce coût a en effet dérapé, comme le montrent les chantiers des EPR de Flamanville (France) et Olkiluoto (Finlande), dont les coûts sont passés de 3 à plus de 8 milliards d’euros. ( à revoir si on change encore de cuve à  FLAMENVILLE …)

 Bien sur , j’évite de vous parler des organisations de défense de l’environnement  et des responsables des partis écologistes et en  France  Yannick Rousselet qui est en charge des questions nucléaires au sein de Greenpeace. clame à tous vents  Les cuves "sont a priori irremplaçables" une fois posées.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine