Magazine Culture

Marhaba

Publié le 27 juin 2015 par Le Journal De Personne
"Jiboulou khâwa sil béji"

Servez un café au caïd offert par Al Quaïda !
Un caïd qui n'a jamais été un caïd, il a été élu démocratiquement.
Un guide qui attend la fin du mois de Ramadan pour fêter l'Aïd à l'image des hommes politiques qui sont de moins en moins à la hauteur de l'évènement et qui assistent impuissants à la montée des envies totalitaires et à la descente de nos vies en enfer, sans vraiment s'en faire ni être défaits.
Un café pour Monsieur le Président Beji Caïd Essebsi...
Qui vient de faire la plus incroyable déclaration après avoir vomi l'horreur des attentats commis par un jeune "prétendant au paradis".
39 morts, 39 blessés en 39 secondes et quelques brindilles.
Le Président déclare tout en nous souhaitant la bienvenue : MARHABA en arabe c'est aussi le nom de l'hôtel du Sahel, le président déclare que son pays ne peut pas lutter tout seul contre la barbarie, qu'il a besoin de votre concours pour contenir ces vagues terroristes car pour ce genre de mal, il ne peut y avoir qu'une solution globale.
Je le cite... je ne le félicite pas !
Voilà quelqu'un qui croit dur comme fer à la globalisation... il ne voit pas encore que le mal fait encore plus de mal depuis qu'il est global.
Ce n'est pas la cime qui est mondialisée mais l'abîme.
Le crime pas le châtiment !
Ce n'est pas le bonheur mais l'horreur qui est devenue planétaire... errante comme l'astre errant.
Et que demande le Président ?
L'appui de l'Occident... ah ! ah ! ah !
C'est probablement l'effet d'Alzheimer... Il a quelques trous de mémoire :
Il a oublié que c'est l'Occident qui a désorienté toute la région, dépossédé les irakiens, armé les rebelles syriens et fanatisé les bédouins libyens.
Et la France n'y est pas pour rien... Elle y est même pour beaucoup !
Non Caïd, vous n'avez besoin de personne.
Ce sont les tunisiens qui doivent prendre leurs sombres problèmes à bras le corps et se débarrasser comme ils l'ont toujours fait de ce qui leur fait de l'ombre.
Leur printemps fut le seul à être printanier.
J'ose espérer que leur été finira par ressembler à un été, avec du jasmin et leur destin entre leurs mains.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 76484 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog