Magazine Cinéma

Le cid - 7,5/10

Par Aelezig

z42

Un film de Anthony Mann (1961 - Italie, USA) avec Charlton Heston, Sophia Loren, Gary Raymond, John Fraser, Geneviève Page, Raf Vallone

Ca, c'est du cinéma !

L'histoire : Rodrigue Diaz de Vivar est le fils d'un seigneur espagnol bien vu à la cour, qui doit bientôt épouser Chimène, fille du premier chevalier du roi Ferdinand Ier d'Aragon. Tolérant, il tente de faire comprendre autour de lui qu'au lieu de guerroyer contre les musulmans installés dans tout le sud de l'Espagne, il serait plus intelligent et productif de leur tendre la main et de travailler ensemble contre la menace extérieure : une communauté guerrière et sanguinaire du Maghreb qui veut venir détruire la chrétienté et imposer l'islam partout. Rodrigue a fait prisonniers deux princes maures, mais il décide de les relâcher en leur faisant promettre de ne plus jamais affronter le roi. Reconnaissants, ils le surnomment le Cid, (dérivé de Caïd = général). Mais à la cour de Ferdinand, on veut le condamner pour traîtrise. Le chevalier du roi, père de Chimène, insulte celui de Rodrigue, et ce dernier, pour venger son honneur le provoque en duel, et le tue. Chimène, effondrée, prend le deuil et ne veut plus adresser la parole à son fiancé... Pour se racheter auprès de tous, Rodrigue propose au roi de prendre la place désormais vacante de son chevalier et de partir en mission chez les musulmans, qui ne paient pas leurs impôts. S'il réussit et qu'il revient vivant, cela voudra dire que Dieu est avec lui et qu'il n'est pas un traître. Marché conclu.

z44

Mon avis : Qu'est-ce qu'ils faisaient des beaux films autrefois ! Ah ces grandes fresques épiques ! Au moins, nos anciens savaient doser histoire, batailles et romance ; tout le monde y trouvait son compte ! Même si, je l'admets, j'ai trouvé ça un peu long sur la fin... (il dure 3 heures)... Une sorte de Seigneur des Anneaux des années 60, sans le côté fantastique.

Les acteurs sont tous plus beaux les uns que les autres, à commencer par le duo de tête, évidemment. Quelle classe ! Les décors font un peu carton pâte, bien sûr, mais il faut évacuer notre besoin d'exactitude moderne et se laisser emporter. Idem pour les costumes (ah la jolie fourrure 100 % polyester de Sophia...). Et les ombres (je fais une fixation sur les ombres, allez savoir pourquoi) bien trop présentes, qui décèlent la présence à proximité de gros projos ! Non, je me marre, mais c'est affectueux. Ca ne me dérange pas. C'est une belle histoire avec des personnages intenses, et en plus c'est une page histoire. Qui fait un peu froid dans le dos, tant elle rappelle l'actualité : les gentils musulmans du sud, installés là depuis longtemps, qui vivent en harmonie avec les catholiques du nord... tous unis contre les méchants musulmans intégristes (si, si !), tout de noir vêtus, qui débarquent d'Afrique pour islamiser toute l'Europe, aux grands cris de Allah Akbar et "tuez tous les infidèles !". Brrr.

z43

Même si le film prend de larges libertés avec l'Histoire, le Cid a bien existé, il était bien marié à Chimène, il a servi les rois Ferdinand, et ses fils Sanche IV et Alphonse VI. Il s'est également battu aux côtés des Maures, mais a reconquis Valence.

Il paraît que Martin Scorsese adore ce film !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines