Magazine Cuisine

Peut-on faire le Ramadan enceinte ?

Par Thomasbing19 @Fourchetteetb
Santé Peut-on faire le Ramadan enceinte ? L’un des 5 piliers qui constituent la base de la religion musulmane est qu’il faut s’abstenir de manger, de boire ou même d’avoir des relations sexuelles durant le jour.
Mais qu’en est-il pour les femmes enceintes ? Peut-on faire le Ramadan quand on est enceinte ? Les femmes doivent-elles suivre un régime alimentaire adapté ?
 

Ce que dit le Coran

Durant le jeûne du Ramadan, la personne doit s’abstenir de manger, boire durant la journée car c’est une façon de se purifier et de contenir ses passions ainsi que le désir en soi.
Néanmoins, pour éviter de mettre en péril la santé des personnes, le Coran dispense les femmes enceintes et les malades.
Elles peuvent, si elles le souhaitent, respecter le jeûne, soit en l’interrompant quand elles le veulent soit en le reportant plus tard. Certaines femmes supportent mieux que d’autres le fait de moins manger ou de manger de façon décalée mais il existe toujours un risque d’hypoglycémie, et donc de nourrir de manière insuffisante le bébé.


Une nouvelle organisation

Pour celles qui veulent suivre le ramadan de façon décalée, il va falloir adopter un changement dans vos habitudes alimentaires.
Un jeûne absolu est dangereux pour le bébé car il risque de souffrir de déshydratation, manquer de liquide amniotique et la maman peut, à terme, souffrir de complications (problèmes de reins, coliques néphrétiques, nausées, vertiges).
Pour le 1er repas, celui du soir qui vient rompre le jeûne de la journée : il est important de calmer les sensations de soif et de faim et c’est pourquoi ce repas doit se composer d’aliments sucrés pour nourrir rapidement l’organisme et ainsi récupérer de la journée.
Ce repas est généralement constitué de dattes, de boissons chaudes comme le thé ou le café, de noix.
Attention, ce repas ne doit pas être trop lourd car il est suivi de près par le 2nd repas.
Pour le 2nd repas, c’est le dîner proprement dit et il est consommé 2 à 3 heures après le 1er repas.
Ce n’est pas un repas très lourd car les aliments consommés lors de ce repas vont être stockés et non assimilés par l’organisme. De plus, si vous mangez « trop lourd », vous n’aurez faim à votre réveil et vous risquez de sauter le petit déjeuner.
Au lieu de manger un couscous ou un tajine, pourquoi ne pas opter pour potage, de la viande blanche ou encore du poisson accompagné de légumes et d'un féculent ?
Enfin, le 3e repas est le petit déjeuner qui précède le jeûne de la journée.
Il est extrêmement important de ne pas sauter ce repas car il va aider votre organisme à faire des réserves pour la journée, il puisera ce qu’il lui faut en termes d’énergie.
Du coup, tout est presque permis : fromages, viandes, féculents, sucres rapides, soupes.
Hydratez-vous le plus possible pour réaliser des réserves d’eau.
Le plus important, pour la femme musulmane enceinte est de ne pas être déshydratée, d’avoir une alimentation variée, de ne pas négliger les protéines, les acides gras et le fer (haricots secs, viande, noix.).
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thomasbing19 409752 partages Voir son profil
Voir son blog