Magazine Culture

On ne valse pas avec l’islam

Publié le 29 juin 2015 par Le Journal De Personne
La colombe dit : pas d'amalgame, s'il vous plaît, entre un islamiste et un musulman. L'un est terroriste, l'autre est terrorisé.
C'est terrible, la terreur...
La peur de la peur qui prend l'effet pour la cause, et la chose pour une psychose.
La vipère répond : halte à la mauvaise foi. C'est l'islam qui est derrière tout cela.
C'est parce qu'il est conquérant qu'il a des criminels dans ses rangs.
C'est dans son essence même, il nous fait violence pour imposer son existence.

C'est le combiné de ces deux versions que l'on retrouve dans le discours de nos hommes politiques... version naïve raccordée avec une version nocive pour rendre toute vision craintive qui divise et cultive la division.
Notre premier sinistre ose même reparler de guerre de civilisation pour stigmatiser définitivement toute une religion.
L'ennemi est désigné et le sort est jeté : un français musulman ne peut plus être perçu comme un français mais comme un islamiste en puissance.
Il peut à tout moment vous exploser en pleine figure quand il n'a pas le temps de vous décapiter ou les moyens de prendre l'avion pour se joindre à l'armée du salut qui s'apprête à nous envahir ou à nous convertir.
La Tunisie, le Koweït et Charlie en sont témoins... témoins assistés par des médias en quête de sensations fortes pour suivre et survivre à l'explosion d'internet !
Le citoyen ordinaire s'y perd. Il n'écoute plus, il redoute.
Il n'entend plus, il n'a plus d'entendement
Il attend en s'attendant à tout, d'être victime du prochain attentat.
L'innocence de la colombe ne tient plus le choc devant la duplicité du serpent qui déclare la guerre qu'il crève d'envie de faire, non pour nous mettre à l'abri mais pour valider son parti pris. Pour nos ventres affamés, il n'a point de nourriture mais des points de suture.

Maintenant, on peut se le dire, les yeux dans les yeux, surtout s'ils sont bleus... méfions-nous de nos méfiances.
Notre vision du monde, notre action sur le monde ne doivent plus nous inspirer confiance.
Nous avons menti. Cessons de mentir... de nous mentir... d'être de mauvaise Foi.
Souvenez-vous de la prétendue nécessité de la guerre à l'Irak, made in USA... de la prétendue nécessité de la guerre à Benghazi, made in France...

Nous ne faisons aujourd'hui que récolter ce que nous avons semé... en utilisant l'arme de la guerre pour soulager nos états déficitaires et en propageant une idéologie totalitaire qui prétend à l'universalité de ses valeurs.
Quand on prétend être les seuls à détenir le vrai, il ne faut pas s'étonner de voir les autres avoir la même prétention.

L'islam n'est pas seulement à l'extérieur. Il est surtout à l'intérieur.
Devrions-nous pour le combattre, retourner l'arme contre nous ?
C'est ce que nous sommes entrain de faire, je crois.
Pour éviter ce suicide, il ne faut plus donner aux méchants des raisons d'être méchants ni aux croyants, des raisons de devenir mécréants.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 76484 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte