Magazine Culture

Baudelaire à 23 ans

Par Apollinee

Certes, il a un peu plus de 20 ans... mais encore toutes ses dents

Lisons cette lettre que Charles Baudelaire adresse à Charles-Augustin Sainte-Beuve, de 17 ans son aîné, exact contemporain de notre amie, George Sand

Nous sommes en 1844
À SAINTE-BEUVE

Monsieur,

Stendhal a dit quelque part ceci, ou à peu près : J’écris pour une dizaine d’âmes que je ne verrai peut-être jamais, mais que j’adore, sans les avoir vues.

Ces paroles, Monsieur, ne sont-elles pas une excellente excuse pour les importuns, et n’est-il pas clair que tout écrivain est responsable des sympathies qu’il éveille ?

Ces vers ont été faits pour vous, et si naïvement que, lorsqu’ils furent achevés, je me suis demandé s’ils ne ressemblaient pas à une impertinence, et si la personne louée n’avait pas le droit de s’offenser de l’éloge. — J’attends que vous daigniez m’en dire votre avis.

Tous imberbes alors, sur les vieux bancs de chêne,
Plus polis et luisants que des anneaux de chaîne,
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

BAUDELAIRE-DUFAYS.

17, Quai d’Anjou.

 S. Wikisource

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Apollinee 3537 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines