Magazine Emarketing

LE mot à retenir de la Nuit du Marketing 2015 !

Publié le 05 juillet 2015 par Frederic Canevet @conseilsmkg
LE mot à retenir de la Nuit du Marketing  2015 !

Nous avons eu le plaisir d’assister à la 10ième Nuit du Marketing de l’ADETEM , le rendez vous annuel des Professionnels du Marketing.

Cette année avait deux piliers : l’émotion (au travers des campagnes primées), mais aussi l’internationalisation, en particulier via deux interventions sur le Réveil Marketing de la Chine.

Voici le résumé des prix qui ont été remis :

Prix de L’Innovation  Marketing : Le Compte Nickel avec un produit innovant et un lancement innovant (http://compte-nickel.fr/).

decouvrez-compte-nickel-visu

Prix Efficacité marketingIGN avec un system d’intermédiation entre les utilisateurs, les régions et les utilisateurs.

ign

Prix innovation digitale : Transavia   L’innovation était marketing en indiquant aux clients la destination -qu’ils pouvaient obtenir en vendant des objets personnels sur eBay.


Prix startup : CITODI une start-up dans la livraison par coursiers 2.0 avec une livraison express.
Prix de l’excellence B2B : Business France http://www.businessfrance.fr/  avec du contenu sur les média sociaux et de l’IP tracking. Le but était de faire du contenu pertinent pour lutter contre l’infobésite (via du marketing automation, du ciblage…).

business france

Prix spécial du jury : Orange cloud avec l’opération sur les cadenas du Pont des Arts http://lecollectif.orange.fr/articles/protegez-tout-ce-qui-compte-pour-vous/


Relock Love : 700 kilomètres les séparent par Orangefr
Prix de l’excellence marketing : une nouvelle fois le Compte Nickel.

Il est important de noter que de manière générale que les campagnes victorieuses, mettent l’émotion au cœur du dispositif, plus que les fonctions, les supports ou le budget marketing.

Il faut mettre le client au cœur de la communication, et y inclure du digital mais avec comme objectifs l’échange, la viralité et surtout une rentabilité des actions menées.

Le mot à retenir de la Nuit du Marketing !

Voici le résumé de la Nuit du Marketing par Laurent Ollivier d’Aressy.
S’il ne faut retenir qu’un seul mot clé, c’est l’émotion !

En effet plus que les stratégies, les outils… les vainqueurs de 2015 montrent que c’est l’émotion qui permet de réaliser les campagnes les plus impactantes (Orange avec les cadenas du pont des arts, le compte nickel, business France, Fleury Michon…).

Un autre élément mis en avant c’est l’excellence opérationnelle, c’est à dire l’utilisation du multicanal pour rentabiliser les campagnes (ex: Business France avec des media sociaux, de l’IP tracking, de l’appel téléphonique…).

C’est aussi faire participer les consommateurs, en leur demandant d’être acteur (ex: Fleury Michon qui invite les blogueurs et clients à aller voir la fabrication du Surimi, Orange qui filme les personnes qui ont déposées des cadenas…).

Il faut donc trouver une alchimie entre la technologie et l’humain !

Dans le cadre du Marketing B2B, il y a une autre date importante pour découvrir les nouveautés en termes de marketing B2B, c’est le BtoB Summit le 8 Juillet prochain.

Cet événement gratuit fera un focus sur le contenu, sur les données (le Big Data), le Marketing Automation, l’IP Tracking, le Social (selling & retargeting social)…

Inscriptions gratuite sur BtoB-Summit.com !

Résumé des Interventions de la 10ième Nuit du Marketing de l’ADETEM

Comme chaque année, 3 intervenants nous ont livrés leur vision de l’évolution du marketing pour les mois à venir.

Intervention de Dassault system

L’intervention de la directrice marketing est centrée sur le processus de création :

– Le design doit être intégré à tous les niveaux du processus de création du produit, de la conception à la sortie, en passant par la commercialisation et l’utilisation. Mais le design ce n’est pas uniquement l’ergonomie et le packaging

– La personnalisation des produits aux besoins des clients (la mass customization grâce à la technologie). Que cela soit des salles de bain sur mesure, de l’impression 3D de produits sur demande… C’est d’autant plus accessible que les modèles 3D vont être de plus en plus disponibles pour tous via des bibliothèques mondiales, car ce sont des fichiers standard sur le marché.

– L’anticipation des besoins de consommateurs, en utilisant les données disponibles sur le web et dans l’entreprises. C’est le forsight marketing qui prend le relai de l’insight marketing qui se basait sur les études des clients.

La clé est de comprendre pourquoi les clients ne sont pas contents (et proposer une solution), et non pas essayer de chercher à savoir ce qu’ils veulent…

Intervention d’Alibaba

Alibaba est plus qu’un « Amazon Chinois », c’est une place de marché au sens originel du terme, avec une foule de petits producteurs et un focus de la platefome sur la satisfaction clients.

En Chine, l’ecommerce est plus que du commerce en ligne comme dans les pays européens, en Chine il y a une dimension de communication, d’échange… bref une dimension sociale.

Le focus d’Alibaba est de créer une infrastructure eCommerce pour les PME qui n’ont pas le temps ni l’argent de gérer leur présence eCommerce.

Par exemple Alibaba se concentre sur le paiement en ligne, mais surtout sur mobile…

En effet en Chine le paiement via mobile avec un porte monnaie virtuel est très développé (c’est un passage direct des billets au paiement mobile, sans passer par la phase carte de crédit et les distributeurs).

L’avantage est qu’Alipay possède les coordonnées complètes de tous les clients, ce qui en fait une mégabase de données.

Un autre phénomène c’est que les clients chinois achètent de plus en plus en dehors de la Chine (produits pour bébé, la mode, la beauté…), ce qui est une opportunité pour les Occidentaux.

En achetant des produits occidentaux, le but des Chinois est d’avoir d’abord de meilleurs prix, d’obtenir des produits non disponibles en Chine, d’avoir des produits authentiques…

Intervention de Razorfish – Vincent Digonnet

La Chine va devenir le leader de demain, il y a quelques années c’étaient les occidentaux qui partaient en Chine expliquer ce qu’est le Marketing, dans les années à venir, ce seront les Chinois qui viendront apprendre le Marketing aux Européens.

L’Asie va devenir la source d’inspiration et d’innovation, plus que l’Occident, en particulier dans le social commerce.

Par exemple le “jour des célibataires” a été inventé en Chine, et maintenant il représente 10 fois le chiffre d’affaires du Cyber Monday Américain, avec en Chine 40% des ventes faites sur mobile !

Le social commerce est d’autant plus fort en Chine car les acheteurs avec du pouvoir d’achat sont des jeunes qui sont des Digital Natives (avec une utilisation du mobile et des réseaux sociaux), alors qu’en Occident ce sont les gens plus âgés (et donc moins sur les réseaux sociaux) qui ont les moyens commander des produits.

Les chinois sont aussi des gros producteurs de contenus : avec des avis sur les produits, des photos…
En Chine les réseaux sociaux permettent de créer des communautés face à l’état, aux marques… Car les Chinois n’ont pas confiance dans l’impartialité des marques et de l’état. D’où l’importance des avis, de la confiance et de la recommandation.

Les consommateurs Chinois font ainsi beaucoup de notation des vendeurs et marques, ce qui fait que les marques mal notées descendent dans les résultats, et donc ont moins de visibilité C’est un cercle vertueux pour offrir plus de qualité.

S’il est vrai que les Chinois copient les concepts web (ex : Facebook, Google…), ils apportent des fonctionnalités et des fonctions mieux adaptées aux chinois. Car les chinois ont des besoins différents des consommateurs Occidentaux (mobilité…).
Ce que la Chine apportera à l’Europe, c’est de permettre aux TPE et PME d’émerger, car en Chine il n’y a pas de grande marque mais des petites Pme performantes.

A l’inverse, les occidentaux ont surtout des systèmes eCommerce pour les grandes entreprises, alors que les Chinois offrent des solutions pour les Pme.
De même la notion du temps n’est pas la même.

Les Chinois sont dans l’instantané et l’immédiateté (ex : les SAV sont ouverts 24h/24), il y a peu d’échanges d’email, mais beaucoup de Chat et de messagerie instantanée.

De même les Chinois privilégient le paiement à la livraison (et non pas en amont comme en Occident).

L’aspect Social se retrouve au travers de l’importance des influenceurs, mais aussi des consommateurs qui postent des vidéos de leurs achats (et pas seulement des textes).

Ainsi les influenceurs majeurs sont intégrés dans les politiques commerciales (avec un système d’affiliation évolué), avec un partage des revenu.

Un dernier point à noter, c’est que l’achat en ligne en Chine se fait aussi pour l’amusement et le plaisir, et non pas en priorité pour gagner du temps comme en Occident.

Le revers du dynamisme de la Chine, c’est qu’il y a une concurrence exacerbée et que c’est le changement permanent.

Par exemple, en 3 ana Alibaba et Weechat sont devenus de société totalement non concurrentes à concurrents acharnés.

C’est aussi une des raisons pour laquelle la Chine se concentre sur le marché Asiatique, dominer le marché nécessite beaucoup d’efforts !

Mais il ne faut pas se leurer, en Chine les géants du Web sont aussi des puissances financières incomparables, car elles ont un rôle financier que n’ont pas les entreprises françaises avec un cloisonnement très contraignant…

Ainsi les stars du eCommerce disposent d’une puissance monétaire incomparable qui vont permettre à Baidu, Alibaba… d’acheter de nombreuses entreprises grâce aux produits financiers qu’ils proposent aux Chinois.

En conclusion, la Chine à donc 10 ans d’avance sur l’Occident dans le domaine de l’eCommerce et dans la puissance financière… Il est donc essentiel de regarder ce qui se passe en Chine, pour anticiper l’arriver de ces nouveaux acteurs en occident.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frederic Canevet 35824 partages Voir son profil
Voir son blog