Magazine Cinéma

Cache - 8/10

Par Aelezig

z07

Un film de Michael Haneke (2005 - France, USA, Italie, Autriche, Allemagne) avec Daniel Auteuil, Juliette Binoche, Mauriche Bénichou, Daniel Duval, Walid Afkir

Thriller glaçant.

L'histoire : Georges anime une émission culturelle et littéraire à la télé, et son épouse Anne travaille dans une maison d'édition. Ils vivent dans un loft avec leur fils ado, et tout va bien. Jusqu'au jour où ils se voient harcelés par un mystérieux tortionnaire qui leur envoie des cassettes les montrants filmés à leur insu, dans leur quotidien, leur envoie des dessins de têtes coupées et sanglantes... La police ne peut pas intervenir, il n'y ni menace ni coups... Les cassettes se font plus précises : c'est bien à Georges qu'on en veut, et il semble qu'on connaisse tout de sa vie...

Mon avis : Un très beau film de l'ami Haneke, qui a vraiment un style et une touche particulière et qui sait à merveille créer des ambiances, souvent bien tordues ! Un grand cinéaste.

z10

Caché m'a captivée du début jusqu'à la fin, et pourtant le rythme est lent, parfois déconcertant, avec ces vidéos qui s'invitent dans la narration sans prévenir (dès le début du reste, on se demande ce que c'est que cette scène d'ouverture de l'autre monde !)... c'est au moment où ils rembobinent qu'on s'aperçoit qu'il s'agit d'une cassette, soit qu'ils sont en train de visionner (le couple), soit qui est en train de tourner (là nous sommes en position de voyeurs). Procédé astucieux qui nous dérange le cerveau, nous faire perdre les repères. Le dénouement se dévoile par petites touches, presque subliminales, et cette histoire est vraiment horrible !

POURTANT, la fin, brutale, m'a déçue.

Spoiler

On comprend que Agid n'a jamais surmonté la douleur de perdre ses parents, puis d'être chassé de la maison qui s'apprêtait à le recueillir... à cause de cet autre petit garçon de six ans qui ne voulait pas de lui. Mais de là à se venger, quarante ans plus tard... pourquoi avoir attendu si longtemps ? On suppose que c'est son fils qui a manigancé cette vengeance. Mais là aussi, c'est un peu tiré par les cheveux... Son père a eu certes une vie modeste, alors que Georges est devenu une célébrité, mais ce n'est pas une raison. Et pourquoi, il se suicide Agid ? A-t-il donc été traumatisé à ce point ? Il y a une ellipse sur toute sa vie et donc on ne sait pas jusqu'à quel point il était marqué ou pas. C'est bizarre. Et puis la façon dont il s'y prend est en relation directe avec les souvenirs d'enfance. Pourquoi tant de violence et tant de haine ? Et qui a placé les caméras, et où ? Quel esprit machiavélique peut organiser aussi parfaitement cette lente terreur sur une famille ?

Le film est génial, mais l'histoire se perd un peu à la fin. Dommage.

Fin du spoiler

z08

Tout est glacial dans l'univers de Georges. On comprend peu à peu à quel point il est un homme froid... contrairement à l'image qu'il parvient à délivrer. On le découvre au fur et à mesure, et sa femme avec nous ! Peut-être a-t-il d'autres secrets inavouables, qu'il aurait été bon de nous dévoiler, afin de mieux comprendre cette descente aux enfers qu'on lui fait subir à lui et à sa famille. Faut vraiment en avoir sous le pied pour monter pareille torture mentale !

Pour renforcer l'impression de froid coupant, un tas de détails : la maison - un loft design - aux meubles de verre, et aux murs couverts de livres, l'immense canapé blanc, les très strictes robes de lin d'Anne, le gosse qui ne parle pas, et bien sûr ces vidéos surréalistes, qui durent des heures et qu'on doit mettre sur avance rapide pour soudain voir les personnages ciblés...

C'est horrible, c'est génial, c'est Haneke.

Mais je n'aime pas fin. Je suis restée... sur ma faim, justement.

z09

La critique adore dans l'ensemble. Les spectateurs sont beaucoup moins enthousiastes ! Voire féroces. Ils parlent d'ennui, de lenteur et d'intrigue complètement invraisemblable (c'est vrai que le coeur du mystère me paraît aussi assez incompréhensible...).

Il n'empêche que j'ai trouvé ça excellent quand même !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines