Magazine Culture

Boban Petrović - Zajedno Srećni - Delicieuse Musique

Publié le 10 juillet 2015 par Delicieusemusique @delicemusique

Comme mise en bouche avant vos abus de ce week-end, nous vous proposons de faire un plongeon rafraichissant dans les années 80 avec cet oldie but goodie provenant d'un disc jockey mythique originaire de Belgrade. Après avoir formé le groupe disco-funk Zdravo (« bonjour » en serbe) dont il fut le claviériste et chanteur, Boban Petrović décide de se dédier à un projet solo qui verra naître Žur (« fête ») en 1981 et Zora (« crépuscule ») en 1984.
Bien plus qu'essayer de surfer sur la vague disco qui a inondé les radios mondiales en cette décennie, le compositeur yougoslave a apporté un éclair visionnaire au genre et a aussi façonné une œuvre intemporelle et pleine de positivité à une période de forte tension politique dans son pays.
Tiré de son deuxième opus, Zajedno Srećni (« heureux ensemble ») est un exquis mélange d'avant-garde habile et de conformisme bien placé. Pas question ici, donc, de transgresser les codes de la funk ou de la disco. Lignes de basse chaloupées, batterie simplifiée à son essence principale, inflexions guitaristiques métronomiques : on retrouve dans la structure de la piste les éléments-clés qui font du genre trentenaire un incontournable distributeur de good vibes.
L'originalité de Zajedno Srećni réside dans l'incroyable attitude flegmatique de Boban Petrović qui, plus DJ que chanteur, s'adonne tout de même avec passion à un récital romantique tout au long de la piste. Alors que ces clameurs sont chantées, les sons stridents des claviers et l'intensité grandissante des coups de slap claquants de la basse traduisent toute la passion viscérale qui émerge de la composition.
En plus d'être un parfait earworm, le morceau construit un tapis de velours dans lequel on se love et s'enroule jusqu'à la sortie graduelle en fade out où un saxophone symbolisant l'orgasme auditif constitue l'apothéose de ces chaudes quatre minutes. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le titre est un hymne à la voluptuousité mélodique et à l'érotisme musical. Quant à voir les meilleurs circonstances pour l'écouter, on vous laisse juger.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delicieusemusique 34126 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines