Magazine Culture

« Nous voulons offrir un moment de partage »

Publié le 14 juillet 2015 par Souillacenjazz

Bluemary Swing est une formation corrézienne qui s’est constituée autour de la saxophoniste chanteuse Marie Lestrade. Elle ouvre le festival par un concert à Pinsac. Voici ce qu’en dit Marie, quelques jours avant le jour J.« Nous voulons offrir un moment de partage »
L'harmonica n'est pas un instrument très banal dans les formations jazz. Oui surtout s’il est diatonique, Toots Thielemans et beaucoup d’harmonicistes jouent du chromatique dans le jazz ; très peu jouent du diatonique. En principe les musiciens qui jouent de l’harmonica sont très blues, et Michel aussi est très blues. Il a une telle musicalité et une telle poésie que tout passe.
Qu’apporte Michel Herblin?C’est un poète, onl’appelle le sculpteur de courants d’air. C’est un pur bonheur de jouer avec lui.Dans le diatonique, il n’y a pas d’altérations entre les notes, alors Michel les fabrique avec la gorge, il fait des overblows ; il a trouvé une technique pour sortir de sonsimprobables. Michel Herblin est une pointure sur le plan international. Il produit des sons très inattendus qui font vibrer. En outre, il est rempli de sensibilité et de travail. Il est très courageux et nous sommes sur la même longueur d’ondes quand nous travaillons.
Est-ce que vous êtes amenés à modifier des arrangements en raison de cet instrument original, l’harmonica ?Je ne sais pas comment expliquer : avec Michel Herblin, c’est presque de la « télépathie ». Nous jouerons à Pinsac certaines de ses compositions. Cependant il a du mal à exprimer aux musiciens avec des mots ce qu’il veut ; alors c’est plus une atmosphère, une ambiance. On peut imaginer qu’on a un bac à sable, qu’on est plusieurs gamins dedans avec nos pelles et nos seaux et que nous construisons le même château. Nous ne nous servons pas de la musique pour faire quelque chose, nous sommes au service de la musique. Quand Michel amène une composition, aucun d’entre nous n’essaie de se mettre en valeur. Nous nous attachons à ce que ce morceau soit mis en valeur. La musique de Michel Herblin est très planante et c’est vrai que moi, je ne suis pas très planante, je suis plutôt speed, feeling ; alors oui il m’apporte un côté posé, et plus musical. Humainement il est rare de rencontrer une personne comme ça.
Quelle musique allez-vous jouer à Pinsac ? Surtout des morceaux de Michel Herblin ?Non, nous commençons par une première partie avec des arrangements que j’ai faits sur un nouveau répertoire de valse musette. À la base les morceaux étaient joués à l’accordéon et j’ai fait des arrangements pour un quartet de jazz. Nous jouerons pendant une vingtaine de minutes ce répertoire-là pour donner un avant-goût. Michel Herblin nous rejoindra ensuite avec quatre de ses compositions puis quatre de moi et enfin une de Claude Mirandola. Si les gens sont là et qu’ils ont toujours envie, nous avons mis en place des arrangements rigolos sur des standards, un peu hard bop. Avant tout nous avons envie de proposer aux gens un moment de partage.Nous avons énormément travaillé pour cette soirée, et nous nous sentons sur des charbons ardents.
« Nous voulons offrir un moment de partage »
Est-ce que vous allez chanter ?Oui, je vais chanter trois ou quatre morceaux. Michel a une tendance à être vraiment très brillant sur les balades. Alors je vais en chanter quelques-unes, comme Summertime parce que là-dessus il explose. Pour moi, c’est une manière de le mettre en valeur ; c’est vraiment en jouant des balades qu’il est le meilleur.
Ce spectacle n'est pas dans la rue contrairement à votre précédente prestation à Souillac. Quelles sont les exigences et les bonheurs d'une scène?Nous avons fait d’autres scènes, d’autres festivals de jazz, mais Souillac, pour nous, c’est différent. Le festival de Souillac nous tient vraiment à cœur parce qu’on vous aime bien, parce qu’on aime bien le festival, parce que les gens sont gentils.Être sur scène pour ce festival, ça veut dire qu’on n’a pas le droit à l’erreur. Nous voulons que Souillac soit mis en valeur par ce que nous faisons, jouons. Nous voulons que les gens qui viennent écouter ce concert d’ouverture disent : «  La suite ça doit être d’enfer ! »Notre formation est constituée de bons musiciens avec des forces individuelles qui aiment jouer ; et il faut aussi rigoler et dans le groupe, il y a une vraie solidarité.
L’ambiance à Pinsac est détendue et chaleureuse, champêtre. Nous nous réjouissons de vous redécouvrir.Oui, le lieu est superbe et le son semble très bon ; nous allons offrir une musique accessible car pour moi le jazz est la plus savante des musiques populaires.
Propos recueillis et transcrits par Marie-Françoise, le 11 juillet 2015 photo Marie : J.P Porcherot

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Souillacenjazz 534 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines