Magazine Animaux

Régime

Par Jperino @Jonoripe

moulin-a-prieres-om-mani-padme-hum-diametre-45-cm-hauteur-20-cm-laiton-cuivre-dscn22361.jpgPour entrer en contact avec Dieu sans trop se fatiguer, certains dans l’Himalaya utilisent des moulins à prière.

Grâce à la technologie, pour maigrir on a maintenant la possibilité d'utiliser des moulins à régime. Tranquillement assis dans son fauteuil, on peut voir son propre avatar s’alimenter sainement et faire du sport. Selon leJournal of Diabetes Science and Technology cela peut marcher. Étonnant non ?

La nouvelle date un peu mais vous l’avez sans doute ratée et si vous êtes en surcharge pondérale, elle doit vous intéresser…

1184-avatar.jpg?itok=MaP6wIpI
« Les chercheurs américains ont montré à des femmes obèses des vidéos mettant en scène leur avatar. Dans ce DVD, le double virtuel apprend à remplir son caddie de produits sains ou à préférer des portions normales aux portions pantagruéliques. L’avatar vertueux pratique le tapis de course à l’allure ad hoc, montrant la quantité d’exercice nécessaire pour brûler des calories. Les candidates à l’amaigrissement, qui tentaient de perdre du poids depuis un an, ont visionné leur alter ego un quart d’heure par semaine pendant un mois, note le site américain ABC News. Au terme des quatre semaines, elles avaient perdu 1,6 kilo en moyenne. Un résultat prometteur, se félicite Melissa Napolitano, professeure associée à la George Washington University. Seuls bémols, la courte durée de l’expérience et le maigre échantillon étudié : huit femmes seulement ont pris part à cette étude pilote. »

On ne sait toujours pas si les moulins à prière donnent des résultats, il serait temps de faire une étude scientifique sérieuse comme celle de Melissa Napolitano pour savoir si les prières, moulin ou pas, sont vraiment exhaussées. A moins que Dieu ne soit qu'un avatar de plus. Allez savoir.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jperino 388 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte