Magazine Culture

GÉOPOLITIQUE : Il règne un bordel sans nom au Moyen-Orient et les Etats-Unis n'y sont pas pour rien !

Publié le 19 juillet 2015 par Pege @pg120
Salut à tous,  
GÉOPOLITIQUE : Il règne un bordel sans nom au Moyen-Orient et les Etats-Unis n'y sont pas pour rien !
Du site : Slate.fr : 

   ¨ Aujourd'hui, tout le Moyen-Orient est en guerre. L'incohérence stratégique de l'administration Obama n'aura fait que précipiter la région dans le chaos.
   Si le chaos généralisé que connaît aujourd'hui le Moyen-Orient n'est pas entièrement imputable à l'administration Obama, reste que sa politique étrangère dans la région est un échec complet.
Irak, Syrie, Libye, Yémen ! 
    Aujourd'hui, le capharnaüm en est à un niveau littéralement inédit. Pour la première fois depuis les deux Guerres mondiales, quasiment tous les pays allant de la Libye à l'Afghanistan sont impliqués dans un conflit armé (avec le sultanat d'Oman comme notable exception). Le chaos, l'incertitude et la complexité que connaissent la versatilité et bien souvent l'incohérence des alliances et des inimitiés en présence a de quoi donner le vertige.
Obama avait bien dit qu`ilse désengageait, non ? 
   Ainsi, pourquoi ne pas reprendre tout simplement nos billes et laisser ce feu s'éteindre de lui-même? D'ailleurs, quand on y pense, n'était-ce pas là notre plan? La raison de l'élection de Barack Obama?
Les leçons du passé ! 
   Comme le 11-Septembre nous l'a appris –et comme l'ont démontré les récents événements en Europe, en Afrique, au Canada et aux Etats-Unis– dans le monde d'aujourd'hui, des problèmes qui pourraient sembler lointains peuvent très bien et très vite se faufiler dans nos rues ou dans celles de nos alliés.
La responsabilité de la maison Blanche !
  Dès lors, si l'administration Obama n'est évidemment pas responsable de la plupart des racines, ni des nombreuses causes aggravantes de la mêlée actuelle au Moyen-Orient, il est aussi vrai qu'elle ne peut se permettre de tourner le dos à ces soulèvements/conflits, de prendre des mesures à moitié pensées, ni de faire le choix d'actions principalement réactives et largement improvisées en l'absence de toute stratégie globale.
Le poids de l`Iran ! 
   Voilà l'ironie des années Obama qui, malgré l'espoir d'une nouvelle ère et d'une amélioration des relations régionales incarné dans un discours prononcé au cœur du monde arabe, verront en fin de compte un changement «pour le mieux» se faire non pas avec les arabes, mais avec les perses.
Ne pas faire preuve de naïveté !
   «Laissez les gars du cru se démerder» n'est pas plus une stratégie de politique étrangère américaine que le «ne faites pas de conneries». Au mieux, il ne s'agit que d'une modalité de cette stratégie et, en réalité, nous avons affaire à une abrogation de responsabilité face à des relations porteuses d'éléments économiques, commerciaux, politiques ou encore militaires cruciaux pour l'influence et les intérêts des Etats-Unis¨...   (Lire l`article au complet)

http://www.slate.fr/story/99935/yemen-syrie-arabie-saoudite
Pégé
Windows 7 / Windows XP Pro / Windows Vista / Ubuntu 10.04 LTS / Voyager 11.10 / Linux Mint 10 MacOS X iBook, version 10.4.11 ¨Tiger¨.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pege 110 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte