Magazine Culture

Les plages de Djibouti

Par Tsilia
Djibouti - les plages
Djibouti, c’est petit, comme un grand village ou une petite ville. Les alentours sont vastes par contre, et il y a pas mal de choses à voir et nous n’avons pas encore tout vu.
Djibouti, c’est aussi le pays des contrastes. Parfois des beaux hôtels luxueux, et autour des quartiers délabrés. Parfois un paysage de roches volcaniques, et quelques kms plus loin, une belle plage et la mer à perte de vue. Parfois, du sable, du sable et encore du sable, et ensuite une végétation importante et aussi verte que dans la forêt tropicale. Et puis des cailloux, des montagnes de déchets, et au milieu un refuge pour animaux.
Je n’ai jamais vu autant de différences, autant de changements dans le paysage, autant de contrastes saisissants, qu’ici à Djibouti.
Et parmi tout ça, à divers endroits, il y a quelques plages.
- L’île Moucha -
Djibouti - les plages
A 20 minutes en bateau, un petit paradis posé là en pleine mer. Quand on approche, l’eau devient de plus en plus claire, et de plus en plus turquoise. Translucide, magnifique. Et chaude !
On peut se poser sur une belle plage, faire bronzette, les pieds dans le sable blanc.
Djibouti - les plagesDjibouti - les plages
Ou faire le tour, aller un peu plus loin, et découvrir une mangrove.
Djibouti - les plages
Une mangrove ? Une végétation verdoyante, luxuriante. Un enchevêtrement de racines qui trouve sa source au fond de l’eau, et qui forme un dôme de feuilles. Un environnement propice à la faune et à la flore.
Djibouti - les plagesDjibouti - les plages
Pour Djibouti, c’est comme atterrir d’un coup dans un autre pays, un monde à part. De la fraîcheur, des oiseaux, la nature…
Djibouti - les plagesDjibouti - les plages
Il y a aussi l’autre coté de l’île Moucha, avec un hôtel de luxe, une plage privée … Mais nous n’y allons pas. Nous n’aimons pas cet habitude de construire des endroits hyper luxueux au milieu d’un pays contaminé par la pauvreté.
- La plage de Doudah -
Djibouti - les plages
Cette plage se trouve quelques kilomètres après la station d’épuration de mon Homme. C’est à cet endroit que l’eau de la station, une fois bien traitée et bien propre, est rejetée.
Djibouti - les plagesDjibouti - les plages
Avant, il n’y avait rien que du sable et de l’eau sale à perte de vue. Maintenant, grâce à la station, l’eau est propre, on peut s’y baigner. Et de la végétation est apparue, amenant aussi des oiseaux migrateurs absents depuis des décennies.
Djibouti - les plagesDjibouti - les plages
Cette plage est immense. Sur un coin, il y a quelques paillottes à louer pour s’abriter du soleil et du vent. Et sur l’autre côté, du sable à perte de vue. Une très grande étendue de sable, avec de temps en temps des sillons formant des petits ruisseaux. De l’herbe sauvage, une plante qui pullule à grande vitesse. Et au bout, la mer.
Nous y venons régulièrement, car il n’y a jamais personne. Nous nous posons en plein milieu de la plage, sous un parasol. Et nous profitons du calme, du vent, du bruit de l’eau et des oiseaux.
Djibouti - les plages
- La plage des Sables Blancs -
Djibouti - les plages
C’est une sorte de centre de loisir, un complexe hôtelier sans hôtel. Elle se situe à 3 heures de route de chez nous. C’est une plage de sable blanc tout en longueur.
Djibouti - les plages
Quelques cabanons ouverts sur l’extérieur pour ceux qui veulent dormir à la belle étoile. Puis une dizaine de bungalows tout confort. Et des transats éparpillés sur la plage.
Djibouti - les plagesDjibouti - les plages
Il n’y a rien d’autres à faire que de profiter du calme, de se baigner dans une eau magnifique, d’observer les poissons qui y vivent avec des palmes et un tuba, et de se reposer loin de la chaleur oppressante de Djibouti.
Djibouti - les plagesDjibouti - les plages
J’aime beaucoup cet endroit. Nous ne pouvons pas y aller aussi souvent que possible vu les prix. Pour l’instant nous y sommes allés une seule fois. Mais nous y retournerons, c’est sûr !
Djibouti - les plages
- La plage du Kempiski -
Djibouti - les plages
Je vous le disais, nous fuyons, par principe, les hôtels de luxe construit ici à Djibouti. Mais, aussi, il n’y a pas grand chose à faire près de chez nous.
Et, à 2 minutes de chez nous, il y a l’hôtel Kempiski. Il possède une plage avec une longue jetée. Donc parfois, le vendredi, pour sortir un peu la Doudou, nous dégourdir les jambes et tremper les doigts de pieds, nous y allons.
Djibouti - les plagesLes plages de Djibouti
Nous rentrons par l’arrière, nous ne consommons rien et nous allons nous promener tous les trois sur la jetée. Puis nous jouons quelques temps avec le sable et les vagues pendant que le soleil se couche.
DSCN0962

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tsilia 813 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines