Magazine Culture

L'Usine à Talent de John Mayall & The Bluesbreakers en 7 Gradués des Années 60

Publié le 24 juillet 2015 par Hunterjones
L'Usine à Talent de John Mayall & The Bluesbreakers en 7 Gradués des Années 60 John Mayall est un bluesman anglais de 81 ans.
Chanteur, harmoniciste, guitariste, claviériste et auteur compositeur, il est toujours actif  50 ans après avoir abandonnée sa carrière de graphiste pour fonder les Bluesbreakers.
Il lance 55 albums dans sa carrière dont le dernier l'an dernier, un enregistrement qui avait été fait en Novembre 2013.
L'Usine à Talent de John Mayall & The Bluesbreakers en 7 Gradués des Années 60 Mais outre l'héritage blues qu'il laissera derrière lui à sa mort, l'école de musique, la pépinière de talent qui sont passés par ses Bluesbreakers aura été phénoménale.
Voici (seulement) 7 des grands talents qui ont d'abord passé par les rangs de Mayall et ses Bluesbreakers avant de faire leur marque ailleurs.
L'Usine à Talent de John Mayall & The Bluesbreakers en 7 Gradués des Années 60 John McVie 1964.
Le bassiste est du tout premier album de John Mayall and the Bluesbreakers. Il doit sa carrière au bassiste des Cyril Davies All Stars qui refuse l'invitation de John Mayall de joindre son band. Ce bassiste réfère son ami McVie qui est alors percepteur d'impôts à temps plein. Job qu'il gardera encore 9 mois, même si dans les rangs des Bluesbreakers. Sans formation musicale mais habile à la basse, il écoute avidement Willie Dixon et B.B.King pour parfaire son talent.
L'Usine à Talent de John Mayall & The Bluesbreakers en 7 Gradués des Années 60 Eric Clapton 1965.
Deux semaines après avoir quitté les Yardbirds, Clapton se repose chez un ami quand Mayall lui suggère d'aussitôt joindre les Bluesbreakers. Il enregistrera un seul album avec lui, chantera pour la première fois sur disque, et passera de jeune prodige de la guitare à demi-dieu. Se sentant absolument non coopératif pour la séance photo de l'album, Clapton achète une BD pour enfants et la lit pendant que le photographe tente de coordonner l'ensemble. John McVie est à la gauche de Clapton et Mayall à sa droite en manteau de cuir brun. Clapton quitte le groupe un an plus tard pour former Cream.
L'Usine à Talent de John Mayall & The Bluesbreakers en 7 Gradués des Années 60
Jack Bruce 1965.
John Mayall a fait de son tout premier album un album en spectacle. Il aime l'énergie et l'inspiration chargée d'adrénaline qui est puisée chez les musiciens sur scène comparée à la froideur et à la technicalité des studios. Pour enregistrer la suite, il pense refaire le coup de l'album en spectacle. Il le présente avec Clapton sur scène, mais aussi avec Jack Bruce à la basse quand McVie fait le percepteur d'impôts. L'album sera finalement enregistré en studio, et sans Jack Bruce. Mais quand Clapton forme Cream en quittant les Bluebreakers, il recrute non seulement Jack Bruce le bassiste, mais il en fera aussi son chanteur principal.
L'Usine à Talent de John Mayall & The Bluesbreakers en 7 Gradués des Années 60
Peter Green & Mick Fleetwood 1966.
Les Bluesbreakers ont déjà eu 3 guitaristes en autant d'années d'existence. Green en sera le quatrième. Il n'a que 20 ans, mais est un excellent guitariste de blues. Il remplace Clapton après trois spectacles d'essai et deux de ses compositions seront intégrées sur l'album suivant de Mayall & the Bluesbreakers. Green est le premier sur la gauche, McVie le second, et Mayall est le premier sur la droite. Si on surnommait Clapton "God" on surnomme Green "The Green God". Mick Fleetwood joue sporadiquement à la batterie des Bluesbreakers, mais peine à y rester sobre, on le limoge assez rapidement. Quand Green quitte Mayall pour former son propre band, il recrute Fleetwood, engage Jeremy Spencer et plus tard en 1967, soutire John McVie à John Mayall pour former Peter Green's Fleetwood Mac qui combine le noms de trois des quatre membres du groupe. Quand  Green craque sous la pression et quitte, McVie et Fleetwood introduiront la femme de McVie au chant et feront naître Fleetwood Mac.
L'Usine à Talent de John Mayall & The Bluesbreakers en 7 Gradués des Années 60
Aynsley Dunbar 1966.
Jimi Hendrix auditionne pour un batteur. Il hésite beaucoup entre Aynsley Dunbar et Mitch Mitchell. Il choisira finalement ce dernier. Mais le message court que Dunbar est excellent lui aussi. Mayall saute dessus et le fait joindre son band pour quelques morceaux de son troisième album mais le limoge pour mieux faire la même chose avec Mick Fleetwood tout de suite après (Mayall se passera de batteur, écoeuré par tout ça, sur deux albums par la suite). Dunbar sera réintroduit avec Mayall et ses Bluebreakers sur deux albums de 1969 et sur un autre en 1971, Il brillera toute sa carrière derrière les talents de Frank Zappa & The Mothers, David Bowie, Lou Reed, Mick Ronson, Nils Lofgren, Ian Hunter, Il était du la formation originale de Journey et de leurs 4 premiers albums, Sammy Hagar, Jefferson Starship, Paul Kantner et de l'album original de Whitesnake,
L'Usine à Talent de John Mayall & The Bluesbreakers en 7 Gradués des Années 60 Mick Taylor 1965-1967
Quand Mick, 16 ans, assiste à un show de Mayall et ses Bluebreakers, il remarque que la guitare d'Eric Clapton s'y trouve accotée sur un amplificateur mais que Clapton ne jouera pas. Il a en fait déjà quitté le groupe. Taylor approche Mayall et lui demande si il peut jouer avec eux car il a appris les morceaux de leurs deux premiers albums. Mayall la fait monter sur scène avec lui et reste impressionné par son talent. Ils échangent leurs # de téléphone. Quand Peter Green quitte les Bluesbreakers, c'est à Taylor que l'on offre le poste. Il n'a que 17 ans, mais est tout simplement brillant. Il est tellement prêt que pour le premier album qu'il fait avec eux, il a un morceau de son cru dont il partagera la paternité avec Mayall. Il sera guitariste sur les trois albums suivant de Mayall & the Bluesbreakers. C'est Mayall lui-même qui offre son prodige aux Rolling Stones quand ceux-ci se magasinent un nouveau guitariste.
L'Usine à Talent de John Mayall & The Bluesbreakers en 7 Gradués des Années 60
Et offre aux fans des Stones la meilleure version du band pendant 6 ans.
Merci John Mayall.
John Mayall enregistrera aussi avec Paul Butterfield, dont je vous parle du band dès demain.
John Mayall & the Bluesbreakers fêtent leur 50 ans de métier cette année.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines