Magazine Culture

Le boulanger du moulin de Boulède, roman de Francis Pellicer

Par Mpbernet

P1170379

Voilà un ouvrage qui ne saurait concourir pour un prix littéraire. Je doute même fort qu'il puisse être distribué en dehors du cercle très restreint du canton de Monflanquin (Lot-et-Garonne). Je l'ai trouvé chez le buraliste de Monsembron-Libos et l'ai acheté car je connais le site du moulin dont il est question. En matière de littérature, il convient, de temps en temps, de prendre des risques.

Cela me change un peu du pavé (le premier tome du second quatuor de Los Angeles) pour lequel je me demande encore - à la page 275/832 - s'il s'agit d'un réel chef d'oeuvre ou d'une mystification ...

Revenons au moulin de Boulède. Le livre est, de façon finalement touchante, assez mal écrit mais l'histoire est si abracadabrantesque qu'elle doit - quelque part - être tirée de faits réels, arrangés à la sauce locale.

Il était donc une fois un boulanger-meunier qui possédait un joli moulin installé sur la rivière Lède et se nommait - ça ne devrait pas s'inventer - Eugène Boulanger. Il pétrissait un excellent pain, très prisé des restaurants des environs. La guerre (de 40) se déroulait bien loin de cette contrée bénie, encore qu'il y eut de sérieux règlements de comptes entre miliciens et maquisards. C'est de l'une de ces affreuses histoires dont il est questions ici, avec un sac de blé confié par un fermier voisin au meunier, contenant une curieuse boîte métallique, découverte après le conflit.

Je ne vais pas vous raconter l'histoire que, malgré la difficulté du style, j'ai lue jusqu'au bout. Il est donc question de trois familles de pieds-noirs pas très honnêtes venus s'installer pendant la guerre dans la région de Monflanquin, du casse d'une bijouterie de Marseille en 1939, du butin caché en bijoux et diamants dont une partie s'avère fausse, de règlements de comptes par Allemands interposés, d'une ferme en flammes, d'un jeune GI qui s'installe après la guerre comme agriculteur puis persuade le fils d'Eugène de créer à New york une chaîne de boulangeries françaises et ensuite de restaurants français ...

Peut-être ce récit recèle-t-il des clés susceptibles d'être décodées par les lecteurs du pays ... Ou alors, cet ouvrage a été écrit pour assurer la promotion du moulin de Boulède devenue entre-temps une guinguette avant d'être racheté comme restaurant. Il est vrai que le site est très agréable ... irons-nous tester cet établissement un jour ... Pas à cause de ce roman en tous cas !

N.B. : Je m'aperçois que mon billet est bien sévère à l'encontre de l'auteur de cet ouvrage. Francic Pellicer est en effet un retraité monflanquinois qui passe son temps à écrire des histoires et c'est bien méritoire. J'en serais parfaitement incapable. Et ce livre est au moins son 5ème thriller !

Le boulanger du Moulin de Boulède, roman par Francis Pellicer, 211 p. 17€


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog