Magazine Cinéma

Une seconde mère : quand le cinéma brésilien fait des merveilles!!

Par Filou49 @blog_bazart
28 juillet 2015

seconde

Ce film là qui est sorti en salles le 24 juin dernier, je l'ai vu plusieurs semaines avant car fut un des films surprises du ciné brunch du Comoedia du mois de mai  : l'équipe de mon cinéma lyonnais préféré avait en effet choisi,  alors un film dont à l'époque je n'avais jamais entendu parler (le vrai concept du film surprise a pour le coup marché pleinement), qui fut pourtant  primé Prix du public au festival de Berlin 2015, Prix d’interprétation au festival de Sundance 2015, Grand prix au festival de Valenciennes 2015.

Différences de classes, de culture, de générations, ,relations filiales, conjugales, la place des traditions: les thèmes abordés par le film d' Anna Muylaert (dont c'est le premier film qui sort en France) sont denses et nombreux, mais la cinéaste parvient à les traiter avec énormément de cohérence et de finesse.

À la fois délicate et dénonciatrice d'un système, l'intrigue du film met en exergue les changements notables de la société brésilienne.Le film met en avant la vie de ces femmes obligées d'élever des enfants de familles aisés, pour gagner leur vie et ce, au détriment de leurs propres enfants.

Une seconde mère : quand le cinéma brésilien fait des merveilles!!

Une seconde mère nous montre un Brésil en pleine mutation à travers les personnages de  cette mère et de cette fille qui vont apprendre à se connaitre et qui incarnent deux générations différentes.

Alors que Val -joué par l'épatante Régina Casé, star au Brésil et qui  offre une palette de jeu assez incroyable- respecte les traditions anciennes et accepte d’être considérée comme une « citoyenne de seconde classe » comme lui reproche sa fille. Jessica elle, est plus libre, assume ses opinions et revendique son statut de citoyenne plutôt que de le subir.

A la fois plein d'humour et avec un poil de cruauté, le scénario  de cette seconde mère entremêle avec une grande acuité la question des rapports sociaux de classe et celle des rapports de genre à travers les relations filiales et conjugales dans le Brésil d'aujourd'hui.

Salué un peu partout comme celui qui signe le grand retour du cinéma brésilien avec le bruits de Récife l'an passé, ce très réussi Une seconde mère, passé hélas un peu inaperçu en salles ici, aurait mérité un autre accueil.

UNE SECONDE MERE - Bande-annonce VO


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines