Magazine Culture

Roberto Juarroz – Au jour le plus beau…

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Roberto JuarrozAu jour le plus beau
il manque quelque chose :
son côté obscur.
Il n’y a qu’un dieu myope
qui pourrait trouver belle
la seule lumière.

En même temps que tout Que la lumière soit !
il aurait fallu prononcer
le Que l’ombre soit !

La nuit nécessaire, on ne l’atteint pas
par la seule omission.

*

Al día más hermoso
le falta algo :
su costado oscuro.
Únicamente a un dios miope
podría parecerle bella
sólo la luz.

Junto a cualquier ¡ Hágase la luz !
debió pronunciarse
el ¡ Hágase la sombra !

A la noche necesaria no se llega
sólo por omisión.

*

The most beautiful day
lacks something:
its dark side.
Only to a near-sighted god
could light by itself
appear beautiful.

Beside any Let there be light!,
Let there be darkness!
should also be said.

We don’t arrive
at necessary night by omission only.

***

Roberto Juarroz (1925-1995)Quinzième poésie verticale (Decimoquinta poesía vertical, 2002) – Traduit de l’espagnol par Jacques Ancet – Translated by Mary Crow



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines