Magazine Cuisine

French touch. CHEESECAKE AUX PETITS-BEURRE, AUX MIRABELLES, AU BASILIC ET AUX NOIX DE PÉCAN.

Par Johanna Kaufmann

Cheesecake-mirabelles-noixdepecan-basilic
I love maroilles, roquefort and camembert, don’t you ?

  • Pour 8 à 10 fans de pastry à la française.
  • En 10+10 minutes de tambouille + 20 min de cuisson + 1 nuit de réfrigération.
  • Avec un stetson ou un béret.

La veille du dessert ou du goûter préprogrammé, préchauffez votre four à 180°C, dégainez un moule à manqué d’env. 26 cm de diamètre et chemisez-le (recouvrez-le) avec du papier cuisson (remontez à env. 2 cm du bord pour ne pas que le gâteau risque de coller à la paroi de l’armature du moule).

Faites fondre 100 g de beurre demi-sel au micro-ondes ou dans une casserole à feu très doux.

Réduisez en grosses miettes 200 g de petits-beurre dans un robot ou au pilon, puis mélangez-les au beurre fondu, dans un saladier.

Déposez cette base biscuitée au fond du moule, contre le papier cuisson, en la compactant bien à la main ou avec le dos d’une cuillère.

Dans un autre saladier, versez 500 g de fromage blanc à 20%, 250 g de fromage à tartiner nature, 100 g de cassonade, le jus d’1 beau citron (environ 4 cl), 2 œufs entiers, 2 jaunes d’œufs et 1 belle c. à soupe de farine, puis fouettez bien le tout au batteur électrique jusqu’à ce que ça devienne onctueux et homogène.

Versez cette cheese merveille par-dessus le fond de pâte aux petits-beurre, puis enfournez plus ou moins 20 min.

Lorsque le gâteau commence à « prendre » et à s’épaissir sans pour autant brunir, sortez-le du four, laissez-le refroidir quelques min puis déposez une grande assiette par dessus son armature latérale de façon à le recouvrir, et réfrigérez-le jusqu’au lendemain.

Au moins demie heure avant de servir votre cheesecake, dénoyautez env. 600 g de mirabelles, disposez les oreillons par dessus le gâteau (en cercles concentriques), parsemez d’1 dizaine de cerneaux de noix de pécan concassés, et réfrigérez à nouveau.

Le moment (enfin) venu, libérez le cheesecake de son armature latérale (si vous ne voulez pas conserver le socle, faites glisser le gâteau sur une grande assiette), puis parsemez de quelques feuilles de basilic ciselées.

Laissez vous applaudir, rougissez, et dévorez.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Johanna Kaufmann 284 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines