Magazine Culture

ALIRE SÁENZ Benjamin – Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers

Par Livrement

Aristote et Dante decouvrent les secrets de l univers Benjamin Alire SaenzTitre : Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers
Auteur : Benjamin Alire Sáenz
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa

Été 1987. Aristote a 15 ans et est plutôt du genre silencieux. Il est étonné que Dante prenne le temps de lui apprendre à nager, lui qui est si expansif et sociable. Et c’est ainsi que commence leur relation et le partage de leur vie adolescente.

Les secrets de l’univers sont ceux du corps et de la tête, les sentiments. On est loin des super-pouvoirs (si, c’est important de le signaler). A vrai dire, si je suis réceptive quant au titre long, je suis complètement passée à côté de celui-ci.

Tout comme la couverture qui ne retranscrit pas vraiment l’univers : à la va-vite, un pick up est ajouté en bas à gauche pour montrer que quand même on est dans un état aride. Mais à mon sens, ni la police d’écriture, ni les motifs ne font appel à leurs origines ; je trouve que ces deux composants graphiques sont plus issus des cultures arabiques (Moyen-Orient).

Mes parents se tenaient par la main. Je me demandais ce que ça faisait de tenir quelqu’un par la main. Je parie qu’on trouve tous les mystères de l’univers dans la main de quelqu’un.

Aristote et Dante Benjamin Alire SaenzAri est issu d’une famille de taiseux : son frère est en prison pour une raison qui lui est inconnue, son père est taciturne depuis l’après-guerre de « l’Afghanistan ». Ari est solitaire… ce qui s’avère tout l’inverse de Dante qui vit une famille aimante qui communique autour de ses sentiments.

Les sentiments sont la clé de voûte du roman. La traduction est plutôt réussie ; il se lit très vite, je l’ai bouclé en un dimanche. C’est écrit assez finement quant à la recherche de lui-même qu’entreprend Ari.

C’est doux, délicat et intime à la manière d’Eleanor & Park de Rainbow Rowell (sans oublier le rappel de la même époque, les années 80) ; c’est diffus, un peu timide au niveau des sentiments à l’égale de Nos étoiles contraires de John Green et on sent poindre la révélation comme dans Le monde de Charlie de Stephen Chbosky. La comparaison est difficilement évitable quand on surfe sur ce genre de romans en vogue (les récits initiatiques).

Un autre secret de l’univers : parfois, la douleur est comme une tempête venue de nulle part. La matinée la plus ensoleillée peut se conclure par un orage. Par des éclairs et du tonnerre.

Aristotle and DanteLes thèmes de l’amitié, de l’amour, de la liberté et de la vie rend l’authenticité du récit un peu limite. L’élément déclencheur est l’action prise dans une situation d’urgence : on prête à cette décision beaucoup de poids. Les paroles ne sont pas très réalistes dans la bouche d’un adolescent de 15 ans dont les parents présentent un profil parfait digne des plus grands clichés.

Les sensations sont très filtrées mais restent belles dans leur description – le tour de magie de l’auteur ; on pourrait presque croire que l’adolescence n’est pas si douloureuse que ça. Certains passages sont sublimés : tout doux, tout parfait, tout propre. Pour utiliser une métaphore, ce roman est un shoot de positivisme.

Côté ambiance et environnement, c’est très épuré. Seuls sont mentionnés le pick-up fraichement acquis, la pollution urbaine, et les étoiles observées dans le ciel. Pour se donner une idée du paysage, on peut se pencher sur « L’Epouse de bois » de Terri Windling puisque les personnages de ce livre habitent tout juste à côté de Tucson (Arizona).

« Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers » de Benjamin Alire Sáenz est un condensé d’espoir. Des sentiments tout doux, des adolescents bien entourés sous un style délicat et mordoré. Le roman sera apprécié si vous aimez le développement des pensées et des états d’âme (quitte à ce que le reste soit un peu mis en sourdine)

citation Aristote et Dante decouvrent l univers Benjamin Alire Saenz

————————————————————————~*

Souvenir de lecture : De doute et de douceur.

Dans le chaudron :
Des lectures approchantes
¤ Eleanor & Park de Rainbow Rowell
¤ Nos étoiles contraires de John Green
¤ Le monde de Charlie de Stephen Chbosky

Challenge jeunesse young adult 2014-2015
Je liste ce livre dans le challenge jeunesse – young adult.

CITRIQ

Pics : #01 par Peppernote ; #02 par Kriselle.


Classé dans:ALIRE SÁENZ Benjamin Tagged: livre jeunesse, young adult

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Livrement 3025 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines