Magazine Conso

Reparer les vivants

Publié le 03 août 2015 par Lorraine De Chezlo
REPARER LES VIVANTSde Maylis de Kérangal
Roman - 280 pages
Editions Verticales - janvier 2014
Editions poche - mai 2015
Grand prix RTL-Lire - 2014
Simon Limbres et ses deux potes rentrent après une session de surf près du Havre. Accident mortel, le corps de Simon, 19 ans, se retrouve aux urgences, et l'équipe de biomédecine est avertie de la présence de ce blessé grave, maintenu en vie, dont les organes (coeur, reins, poumons) pourraient faire l'objet de don. Début d'un protocole social pour annoncer et faire face à la douleur de la famille et d'un protocole médical de grand urgence orchestré avec minutie.
J'avais été un peu échaudée par ma lecture précédente de Naissance d'un pont de Maylis de Kérangal, livre un peu ardu. Mais cette fois, dès la première page lue, j'ai su que ce roman allait profondément me plaire et j'ai eu raison. Déjà cette langue si belle, si ciselée, si poétique, toute fluide de dialogues incorporés à la narration, de douceur humaine. Un régal immédiat. Et très vite, les embruns des hauteurs du Havre et de Sainte-Adresse m'ont planté un décor familier. 
Extrait :"La recherche cristallise et Marthe avance son visage vers l'écran, ses yeux énormes et anamorphosés derrière les verres de ses lunettes. Brusquement, ses doigts jaunis à l’intérieur de la troisième phalange immobilisent la souris : pour le cœur, une urgence est identifiée, une femme, cinquante et un ans, groupe sanguin B, 1,73 m, 65 kg, soignée à la Pitié-Salpêtrière, service du professeur Harfang. Elle prend le temps de bien lire et de relire les données qui s'affichent, sait que l'appel qu'elle s'apprête à effectuer va provoquer une accélération générale de toutes les vitesses à l'autre bout de la ligne, un influx d'électricité dans les cerveaux, une injection d’énergie dans les corps, autrement dit l'espoir."
Et puis cette histoire, si brève et si intense, cette leçon illustrée de Biomédecine, cette immersion dans un don d'organe, une transplantation, que l'on vit de l'intérieur, avec des gens dedans, des vrais, des âmes, des vivants, qu'il faut réparer parce qu'une pièce est défaillante ou parce que leur vie doit affronter le drame de la mort d'un proche.Très beau, très fort.
Rencontre avec l'auteure - OnLaLu.com
L'avis de Galéa - Gala sous les galets

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines