Magazine Culture

les Minions

Publié le 03 août 2015 par Pralinerie @Pralinerie
Nous qui avons été conquis par les deux opus de Moi, moche et méchant, comment aurions nous pu ne pas aller voir la dernière production des studios Dreamworks ?

Oui, OK, cette phrase a sans doute été prononcée par un bon 60% de la population, mais parfois il faut savoir se ranger à l'avis du plus grand nombre :) C'est donc tous guillerets que nous avons décidé d'aller retrouver nos gélules jaunes préférées.  Pour tout vous dire, je n'avais pas beaucoup d'attentes vis-à-vis de ce film d'animation. Une spin-off sur des minions, ça me paraissait gentillet et surtout un bon moyen de faire de l'audience sans trop se fouler... Eh bien c'est effectivement l'impression que ce film m'a laissé. Le scénario tient en deux lignes, et occupe les 5 premières minutes du film. On nous explique que depuis la nuit des temps, la race des minions se dévoue entièrement au service du plus grand méchant de la planète... Souvent au grand dam de ce dernier. On voit donc comment les minions, pensant bien faire, ont gentiment mené un T-Rex, Dracula ou encore Napoléon Bonaparte à leur perte. L'action nous amène donc aux années 60, où 3 minions, Kevin, Stuart et Bob, décident de sortir de la caverne des minions pour partir à la recherche de leur prochain maître. Direction New York, où réside la sulfureuse Scarlett Overkill !

les Minions

DR

Disons le tout net : le film est surtout et avant tout une bonne occasion de mettre en scène une ribambelle de gags impliquant les minions. C'est drôle, c'est détendant, mais ça ne va jamais chercher très loin, contrairement à d'autres films d'animation qui jouent sur plusieurs registres. Si j'ai apprécié quand même les très nombreuses références à la culture pop et geek, j'ai trouvé les gags un peu trop "primaires".  Un bon film donc si vous êtes un fan ou que vous êtes nostalgique de vidéo gag, sinon vous aurez sans doute mieux à faire de votre temps.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pralinerie 1161 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine