Magazine Musique

« Southpaw (La Rage au Ventre) » soundtrack @@@

Publié le 24 juillet 2015 par Sagittariushh @SagittariusHH
southpaw - Hip-Hop/Rap

« Southpaw (La Rage au Ventre) » soundtrack @@@

Laisser un commentaire

Le label Shady Records a eu la tâche de gérer le score inspiré du film Southpaw (La Rage au Ventre en France) avec Eminem en chef d’orchestre. C’est le single « Phenomenal » qui a sonné la charge, et la promotion, du film. Mais impossible de ne pas effacer sa tête « Lose Yourself » de la tête. La comparaison semble inévitable hein…

« Phenomenal » n’est plus  impressionnant que Jake Gyllenhall qui incarne le personnage principal du film et qui l’est vraiment, sa transformation l’est, phénoménale. 8 Mile paraît tellement loin maintenant, Eminem a parcouru beaucoup de chemin depuis avec une longue traversée du désert jusque 2009. Et quand il est revenu, il n’était plus le même homme. La suite on la connaît, bref… Puis le film n’a rien à voir aussi, Eminem n’est pas le héros du film et le thème n’est pas autour du milieu hip hop donc il faut des chansons un peu passe-partout et qui si possible en mettent plein les oreilles. Le curseur a été poussé vers « rock », genre qu’Eminem affectionne et nous a habitué depuis bien longtemps. Mais c’est toujours curieux de voir qu’aujourd’hui inviter des chanteuses pop ne lui pose plus aucun complexe (alors qu’il leur chiait littéralement dessus à ses débuts, autre époque, autre moeurs). Après Rihanna et Skylar Gray, ici Gwen Stefani qui interprète le refrain de « Kings Never Die« , cela aurait pu être n’importe quelle autre chanteuse à la place, hormis la voix, c’est transparent. Pour rester dans le son qui en mettent plein les tympans, ce remix rap de morceau métallo « Beast » de Rob Bailey and the Hustle Standard avec Busta Rhymes qui fatigue, KXN CROOKED (le nouveau surnom de Crooked I) et Tech N9ne. Redbullesque tout de même. Un remix rap de métal, on n’a pas vu ça depuis le début des années 2000 avec les Limp Bizkit tout ça.

Une statistique amusante : c’est Royce Da 5’9 qui comptabilise le plus de passages. Deux morceaux des Bad Meets Evil (son binôme avec Slim Shady), un des Slaughterhouse, plus Prhyme avec Primo, toujours avec un sample d’Adrian Younge et en supplément le jeune Logic qui n’en finit pas de nous époustoufler. Un autre performer qui cache son jeu en solo mais bien plus démonstratif en groupe, Joell Ortiz, qui éclipse sans préalable ses collègues sur « RNS« , produite conjointement par Just Blaze et AraabMuzik. Pas tant monstrueux que ça comparé à leur extrait paru il y a deux ans sur l’album de Tony Touch. D’ailleurs ça fait deux ans qu’on s’impatiente, la sortie du 3e LP des Slaughterhouse ne devrait pas traîner espérons-le. Les passages d’Eminem en tant que moitié de Bad Meets Evil montrent à quel point sa technique est inégalable… et combien il force trop pour maintenir un flow de drogué. Il débite ses rimes de manière complètement folle, laissant en arrière-plan ce sentiment qu’il fait ça comme un footing à allure soutenue et non plus pour chercher la performance quitte à se perdre. « Raw » est solide, « All I Think About » est interminable, le titre s’arrête d’ailleurs subitement après six minutes. Ouf…

Pas de morceau des D-12 mais un solo de Denaun Porter (« This Corner« ), qui là aussi formalise sa musique avec de la pop mainstream. OK ça passe. The Weeknd pour la note R&B avec le single alternative, OK c’est bien parce qu’il faut l’incontournable morceau r&b. 50 Cent n’est plus signé chez Shady Records, OK il fait du 50 Cent comme il y a dix ans avec « Drama Never Ends » comme si rien n’avait changé depuis. Puis on se demande comment l’ultra-classique « Notorious Thug » a bien fini sur cette soundtrack mais peu importe, ce morceau n’a rien perdu de sa force, puis Biggie + BNTH >>>>

La bande-originale de Southpaw est ouverte et conclue par James Horner, compositeur disparu brutalement  le 22 Juin dernier dans un accident d’avion. Et puisqu’on ne peut pas honnêtement comparer cette BO à celle de 8 Mile, c’est plus par rapport aux inédits de Shady XV qu’il convient de juger de ces nouveaux morceaux d’Eminem et sa bande, et ils font moins pâle figure.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sagittariushh 4688 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines