Magazine Amérique latine

La Veille Sanmartinienne à Mendoza ce soir [Chroniques d'Argentine]

Publié le 16 août 2015 par Jyj9icx6
La Veille Sanmartinienne à Mendoza ce soir [Chroniques d'Argentine] Pour la quinzième année consécutive, l'auteur-compositeur-interprète cuyain Omar Hernández produira et dirigera ce soir à Mendoza la Vigilia Sanmartiniana, soirée artistique d'hommage à José de San Martín à la veille de l'anniversaire de sa mort, le 17 août 1850 à Boulogne-sur-Mer (en France). La manifestation s'est longtemps tenue dans la petite ville de Las Heras, située au pied d'une des routes empruntées par l'armée des Andes à travers la cordillère à la mi-janvier 1817, et pour cette raison, elle porte le nom d'un des plus fidèles lieutenants du Gran Capitan dans cette légendaire expédition qui rendit sa liberté au Chili le 12 février 1817.
Cette soirée patriotique se tiendra cette année au Teatro La Compañía, rue San Martín, au numéro 2494, dans la capitale provinciale, à 21h30. Il est vrai aussi que cette quinzième édition tombe dans les deux années de bicentenaire du gouvernorat du général installé dans cette même capitale, dont l'autorité couvrait alors les actuelles provinces de Mendoza, San Juan et San Luis (réunies cette semaine au Museo Sarmiento à Buenos Aires pour Expo Cuyo).
Participeront la fanfare de la police provinciale, plusieurs chanteurs et groupes vocaux (le folklore, dans l'Intérieur de l'Argentine, c'est surtout et avant tout du chant, contrairement à la musique urbaine, rock, jazz et tango, qui font volontiers dans l'instrumental pur) et des troupes de danse folklorique. En tout, sept formations qui représenteront tous les genres musicaux propres à la Province et parmi elles, le peuple huarpe sera représenté lui aussi, ces aborigènes qui vivent à présent au pied des Andes et qui jouèrent un rôle capital dans l'armée des Andes puisqu'une trentaine de ces hommes se firent les guides des différents détachements dont le gros était composé de gens des plaines qui n'auraient jamais pu traverser ces puissants reliefs, leurs défilés et leurs précipices sans leur précieuse connaissance du terrain, de ses dangers et des points d'eau où hommes et bêtes pourraient se désaltérer et assurer l'hygiène vitale dans des conditions aussi extrêmes (des différences thermiques de 40° entre le jour et la nuit pendant trois semaines de marche en tirant l'équipement et l'artillerie)..
Omar Hernández sera présent le 28 août 2015 à l'hommage qui sera rendu à San Martín à la bibliothèque qui porte son nom, dans la ville de Mendoza, et où je donnerai une conférence (début à 16h et non à 18h comme annoncé précédemment).
Et demain toute la ville et toute la province participer à l'hommage national qui sera rendu au Libertador... jusqu'à la nouvelle fête liée à San Martín à Mendoza, la fête des pères, qui s'y tient tous les 24 août, date anniversaire de la naissance de la fille du général, Mercedes, en 1816. Pas question pour les Mendocins d'adopter une autre date que celle qui vit la joie du Père de la Patrie !
Pour écouter Omar Hernández, je vous conseille vivement d'aller visiter son canal Youtube. Ecoutez-moi donc cette voix et cette musique et vous m'en direz des nouvelles !
L'artiste vient de sortir un disque en hommage au vin national, particulièrement apprécié dans la province qui le produit, le Malbec ! Vous remarquerez le costume de scène, qui n'est autre que la tenue traditionnelle mendocine telle qu'elle existait déjà ou à peu près du temps de San Martín. Elle n'est pas travaillée à la manière du folklore for export de l'habituel gaucho d'opérette mais portée très naturellement (je peux en témoigner, je l'ai vu en chair et en os l'année dernière et il était là-dedans comme un autre dans un costume trois-pièces).

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2740 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte