Magazine Culture

Cinéma : Absolutely Anything, la critique

Publié le 18 août 2015 par Framboise32

Film britannique de Terry Jones avec Simon Pegg, Kate Beckinsale, Robin Williams, Rob Riggie, Joanna Lumley, Meera Syal, Robert Bathurst, Ronan Summers, Emma Pierson, Judy Loe, Brian Cox, Ryan Oliva

Synopsis : Des extraterrestres capturent un terrien, enseignant de profession, et lui donnent le pouvoir de faire absolument tout ce qu’il souhaite. De la théorie à la pratique, celui-ci va aller de déconvenue en déconvenue...

Le réalisateur Terry Jones explique qu’il s’est inspiré de l’œuvre de H.G. Wells « L’homme qui pouvait accomplir des miracles ». Dans cette courte nouvelle résolument humoristique, on suit l’histoire d’un homme ordinaire qui reçoit subitement un pouvoir absolu et qui, après l’avoir expérimenté, ne souhaitera que s’en défaire.  Le scénario est co-écrit par Terry Jones et Gavin Scott. Le film est sorti le 12 aout 2015. Le film est distribué par Ocean Films. Un extrait du film est ici et la bande annonce la

Absolutely Anything réunit tous les membres des Monty Python  à l’exception bien sur de Graham Chapman (décédé en 89).  Alors on va voir ce film en sachant que cela allait surement être absurde et fantaisiste.  Et on y est ! par contre, l’humour date un peu. Mais si on est fan de la troupe, on n’est pas déçu par l’ensemble. Par contre, On n’est pas dans le meilleur des Monty Python mais c’est tout de même très sympa si on « entre » dans ce film et son univers.

Certaines blagues en dessous de la ceinture ne sont pas de très bon gout. Mais moi j’aime les saucisses parlantes, les animaux qui parlent et réfléchissent, les extra-terrestres membres du conseil intergalactique, les gags lourds (enfin pas tous) … Le film est inégal, quelques temps morts et scènes vraiment trop lourdingues  viennent gacher un peu notre plaisir (eh oui tout n’est pas drôle).

Simon Pegg, Neil Clarke enseignant amoureux de sa voisine,  est à l’aise avec ce rôle de « humain normal » qui se voit doté de pouvoirs incroyables dont il ne sait que faire. Il est gauche, et attendrissant. Le rôle de Kate Beckinsale n’est pas spécialement étoffé. le regretté Robin Williams prête sa voix au chien, et on a avec lui les plus beaux moments du film

Absolutely Anything ne se prend pas au sérieux et c’est tant mieux ! absurde et sympathoche


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine