Magazine Culture

Breathing, tome 1: Ma raison de vivre

Par Cookies72
Couverture Breathing, tome 1 : Ma raison de vivreAuteur: Rebecca Donovan
Ed: PocketSortie: 2015Genre: Contemporaine-Jeunesse
Pages: 535
Synopsis
Jessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu'elle se trouve au sous-sol d'une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d'en sortir est de monter jusqu'au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l'ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués… Et les révélations. Car Jessica n'a plus aucun souvenir d’avant son arrivée ici. Ils lui reviennent par bribes, étage après étage, et plus elle en apprend, moins elle désire sortir – surtout que son pire ennemi se trouve à l’intérieur avec elle. Bientôt, l'envie de se venger prend le pas sur l'envie de s’échapper… Et si en exhumant les secrets de son passé, Jessica levait aussi le voile sur la véritable fonction de La Tour ?
Mon avis
Lu en duo avec Lily
Une lecture douloureuse, très très douloureuse. Une lecture émouvante, révoltante, poignante! Un sujet délicat qu'est la maltraitance. Une envie de révolte, une pulsion meurtrière est gravée dans ma tête tout au long de l'histoire. Et tout comme son amie, je me suis sentie si impuissante à son cauchemar. 
Et pourtant il m'a manqué dans ce côté si sombre, si horrible plus de détails, plus de temps. Oui, c'est ça en fait, il n'y a pas assez de temps dans les explications de ce qu'il se passe dans cette maison. On se doute, on tente de comprendre mais il n'est pas assez exploité. Le Mal est là, il est là mais ne prend pas assez la place. J'avoue que j'ai parfois passé des pages car moi ce que je voulais c'était les explications, le pourquoi. Je voulais savoir pourquoi l'autre adulte laisse faire et comment tout cela est-il possible. 
Du coup, je trouve qu'il y a quelques longueurs inutiles car moi dès le début du livre j'ai été bouleversée par le cauchemar de Jessica. D'emblée, dès les premières pages, le ton est donné avec l'histoire du cookie. Et pourtant tout sera distillé mais un peu trop lentement à mon goût. Car le coeur de l'histoire est là: "la maltraitance" et nous serons "bassiné" avec des histoires de lycéens, de soirées qui pour moi étaient futiles, tant le sujet principal était grave.
Un avis en demi-teinte donc par contre cette fin est terrible, horrible! Bon sang, vite le tome suivant!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cookies72 649 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines