Magazine Culture

[Test] King’s Quest : à héros malhabile, jeu futé !

Publié le 20 août 2015 par Linfotoutcourt

La série King's Quest, pionnière du jeu d'aventure graphique a débuté en 1984. Après un dernier épisode très mitigé en 1998 et l'achat du studio Sierra par Activision, voici le retour de ce point'n click sous format épisodique, pour les vieux et les moins vieux !

Grand père Graham, Roi de Daventry, raconte ainsi ses mésaventures de jeunesse à sa petite-fille Gwendolyn. Ce décalage entre conteur et conté dévoile une intrigue drôle et touchante pendant ce premier épisode d'environ 6heures. Les dialogues, exclusivement en français s'avèrent bien doublés et rythment l'histoire, accompagnés de musique justement dosées. Commençant doucement et facilement, le titre se corse peu à peu, proposant des énigmes logiques, mais parfois bien corsées où la combinaison d'objets est malheureusement absente.

Le gameplay, qui peut être appréhendé à la manette, vous demandera de faire ne nombreux allez-retour au milieu d'admirables décors en style dessin animé peints à la main, mais parfois entachés de textures grossières. Heureusement King's Quest ne se limite pas à cela et propose des phases d'action en QTE et des choix moraux à l'effet papillon. Flûte, j'ai laissé filé le dragon !

King's Quest permet de passer un très bon moment, devrait conquérir le cœur des joueurs découvrant la série et rappeler de bons souvenir aux autres.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 84996 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine