Magazine Culture

Cinéma : Une famille à louer, la critique

Publié le 21 août 2015 par Framboise32

une famille à louer

Comédie française de

de Jean-Pierre Améris avec Benoit Poolvoerde, Virginie Effira, François Morel, Edith Scob, Philippe Rebot, Pauline Serieys, Calixte Broisin-Doutaz, Nancy Tate, Gwendoline Hamon, Nathalie Gessier, Taira Borée, Rémy Boubakha, Xavier Mathieu, Mathilde Wambergue

Synopsis : Paul-André est un homme timide et plutôt introverti. Riche mais seul, il s’ennuie profondément et finit par conclure que ce dont il a besoin, c’est d’une famille. Violette, jeune femme pleine de peps, est menacée d’expulsion et a peur de perdre la garde de ses deux enfants. Paul-André lui propose alors de louer sa famille, en tout bien tout honneur, contre le remboursement de ses dettes, pour qu’il puisse enfin goûter, à l’essai, aux joies de la vie familiale ! Pour le meilleur et pour le pire.

Jean Pierre Améris retrouve pour la seconde fois Benoît Poelvoorde, après l’avoir fait jouer dans Les émotifs anonymes en 2010. Avec ce nouveau long-métrage, Benoit Poolvoerde et Virginie Efira se donnent la réplique pour la 3è fois. Ils étaient déjà au casting de Kill Me Please d’Olias Barco (sorti en 2010) et Mon pire cauchemar d’Anne Fontaine (2011). Une famille à louer sort le 19 Aout 2015. Il est distribué par StudioCanal. La bande annonce est ici

L’histoire de Une famille à louer n’est pas très intéressante, un peu lourde, il faut bien le dire. On s’y perd parfois. Mais qu’importe, la comédie est plaisante. L’ensemble est frais, et sympathique. Jean-Pierre Améris aime ses personnages.  Et c’est là ou est l’intérêt du film. On s’en amuse. Jean-Pierre Améris aime ses personnages. Les personnages sont précis, les caractères bien définis, tout est bien construit. Quitte à sombrer parfois dans la caricature et c’est un peu dommage. Il faut croire que la misère et la tristesse prêtes à l’amusement avec Jean-Pierre Améris.  Les rôles sont hauts en couleur. Chacun à sa manière, il y a Paul-André, riche, seul, rigide, déprimé, mal aimé. Il y a Violette, la mère de famille dépassée par les évènements, bordélique, excentrique, au chomage, écrasée par sa famille. Et les enfants, plus raisonnable que les adultes. Jean-Pierre Améris soigne aussi ses décors, des décors en accord avec les caractères de chacun. La maison de Paul-André grise, vaste, sans vie. La maison de Violette, fleurie, colorée, bordelique. Le film se concentre sur cette confrontation, sur la rencontre des personnages en opposition. Mais les deux personnages de Paul André et de Violette ne sont pas si éloignés. Chacun a des soucis avec sa famille. Chacun cherche une reconnaissance, cherche l’amour.

Quel plaisir de voir le  talentueux Benoit Poolvoerde, je suis fan. Sans lui le personnage de Paul André ne serait pas ce qu’il est.  Une fois de de plus  il est touchant dans son rôle de solitaire, riche, déprimé, mal aimé, maladroit, introverti. Le personnage est juste. Sensible, à fleur de peau, il nous émeut, nous fait rire et sourire. Virginie Effira est fraiche, lumineuse, charmante malgré son rôle caricatural. Le duo fonctionne à merveille et on s’en amuse. François Morel joue le majordome personnel de Poolvoerde, parfait. Un seul bémol, on ne voit pas assez Philippe Rebot

Une famille à louer est une jolie comédie. C’est frais, et Benoit Poolvoerde est une fois de plus,  au top !!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine