Magazine Cuisine

Curcumine et angiogénèse

Par Affaircenter @affaircenter

La curcumine extraite du curcuma empêche la formation de nouveaux vaisseaux sanguins tumoraux alimentant le cancer.

Apoptose_curcumine

L’angiogenèse est le processus de croissance de nouveaux vaisseaux sanguins (néovascularisation) à partir de vaisseaux préexistants. C’est un processus physiologique normal, que l’on retrouve notamment lors du développement embryonnaire. Mais c’est aussi un processus pathologique, primordial dans la croissance des tumeurs malignes et le développement des métastases.
De nombreuses études ont confirmé que la racine de curcuma fournit par extraction hydroalcoolique un polyphénol aux propriétés anticancéreuses puissantes, ayant la capacité d’inhiber la formation de vaisseaux sanguins dans les tumeurs, la curcumine.

La plupart des avantages pour la santé du curcuma le sont grâce à ces extraordinaires composants, les curcuminoïdes. Ils sont englobé dans le terme curcumine (bien que techniquement, la curcumine se réfère à un seul curcuminoïde spécifique mais le plus présent des trois : curcumine,déméthoxycurcumine, bisdemethoxycurcumine). Les scientifiques ont établi que la curcumine est un puissant antioxydant et anti-inflammatoire. En fait, elle semble être un anti-inflammatoire et antioxydant plus puissant que la plupart de ses pendants médicamenteux traditionnel en vente libre (ains).

La curcumine est bien plus que juste un antioxydant; les milliers d’études suggèrent qu’elle est active avec un très large spectre imposant  plusieurs niveaux d’entraves au développement et à la progression des cancers. Source NaturalNews.  La Tétrahydrocurcumine (THC) issue de la curcumine, est une substance anti-oxydante délivrée par hydrogénation dans l’organisme.

tubercule_curcumaLa curcumine contre le cancer

Dans une étude publiée dans la revue  » thérapies alternatives en santé et médecine en 2010« , des chercheurs de l’Oklahoma City « Swaasth, Inc. » ont exposé des cellules de cancer du côlon humain trivalent à l’arsenic [As (III)]. En raison de ses propriétés toxiques, As (III) a été malgré tout approuvé par la FDA comme traitement de la leucémie. Parmi ses nombreux effets secondaires, cependant, il y a augmentation du diabète, des maladies cardiovasculaires et même d’autres cancers métastasiques. En particulier, l’As (III) est connu pour stimuler considérablement la formation de nouveaux vaisseaux sanguins ce qui revient à arracher de la mauvaise herbe pour la replanter plus loin !! Cela peut jouer un rôle important dans la formation et la propagation des tumeurs cancéreuses, qui nécessitent une vaste vascularisation pour soutenir leur croissance et rendre hors de contrôle la prolifération d’autres tumeurs.

Les chercheurs ont découvert que la curcumine inhibe l’expression du facteur de croissance vasculaire endothéliale dans les cellules cancéreuses du côlon exposés à l’arsenic. En outre, il réduit l’effet de l’As (III) en augmentant la densité des vaisseaux sanguins dans les cellules saine. « Collectivement, les résultats rapportés ici suggèrent fortement que le curcuma par se curcumine peut considérablement atténuer le processus de l’angiogenèse induite même avec une faible concentration (3 à 10 grammes de curcumine concentrée à 95% d’actifs).

La formation des vaisseaux sanguins qui est ainsi entravée est juste l’une des nombreuses façons que la curcumine offre pour endiguer le développement du cancer. Par exemple, un examen complet publié au Journal nutritionnels par un avis en 1996 a constaté que même des doses faibles de curcuminoïdes inhibent l’accumulation de mutations de l’ADN, réduisent les dommages à l’ADN, aident à la réparation des lésions précancéreuses, élimine 50% fois plus de produits chimiques mutagènes par l’urine chez les fumeurs et inhibent la formation des tumeurs du sein, de l’intestin, de la bouche et de la peau.

En 2010, une étude publiée dans le Journal de Biochimie clinique et nutrition a constaté que la curcumine extraite du curcuma et rendu 2000 fois plus disponible pour notre organisme par ajout de pipérine (20%) a augmenté les concentrations sanguines d’acide geranylgeranoique (produit chimique de lutte contre le cancer )(GGA). Une autre étude, publiée dans Breast Cancer Research and Treatment , a constaté que la combinaison de la curcumine et la pipérine (une molécule du poivre noir) a empêché les cellules souches du cancer du sein de se propager sans avoir d’effet indésirable sur les cellules saines du sein, contrairement à la chimiothérapie. Le polyphénol (curcumine) a été qualifié de « molécule intelligente » par ce distingo inexpliqué à ce jour que fait la curcumine en s’attaquant au mal et en renforçant les cellules saines.

cellule thcAmélioration de la santé cellulaire

La dernière étude a été particulièrement importante, car elle a démontré que la curcumine supprime avec succès la propagation des tumeurs, même les hormones-récepteur-négatives, qui sont notoirement difficiles à traiter. De plus en plus prometteuse, la curcumine trône en « surpuissant anti inflammatoire naturel » pour le traitement et/ouo prévention du cancer du sein, tel que l’année suivante lorsque des chercheurs de l’Hôpital populaire de la province de Zheijiang en Chine ont montré que la curcumine induit avec succès la mort cellulaire programmée (apoptose) dans les cellules lors d’étude en triple aveugle du cancer du sein. La même année, les chercheurs de l’Université du Texas ont confirmé la capacité de la curcumine à induire l’apoptose dans les cellules cancéreuses tout en améliorant réellement la santé des cellules non-cancéreuses.

La curcumine diminue également la sensibilité des cellules au cancer réduisant drastiquement le risque de métastases. Dans une étude publiée dans le Journal de l’American Chemical Society en 2009, des chercheurs de l’Université du Michigan ont découvert que la curcumine fournit l’aide nécessaire au renforcement des membranes cellulaires de façon plus ordonnée, augmentant leur résistance au cancer et à l’infection, assure le chercheur principal Ayyalusamy Ramamoorthy.

D’autres avantages connus de la curcumine du curcuma sont à inclure comme des effets antiviraux et antibiotiques, d’amélioration de la santé cardiaque, de l’amélioration des symptômes de la maladie d’Alzheimer, réduction de tout cancer exposé, de la fibrose kystique, amélioration de la libido par l’amélioration de la circulation sanguine avec effet déstressant sur l’organisme et des inflammations  intestinales.

Sources pour cet article : http://www.naturalnews.com/044324_turmeric_curcumin_tumor_angiogenesis.html

Notre conseil prévention :

Certaines personnes se jettent sur le premier supplément venu pour peu qu’il soit présenté avec mystère et de jolies couleurs, d’autres croient à tort que si vous payez plus, vous obtenez une meilleure qualité. Mon conseil est que vous ne devez pas payer plus de 50€ pour un mois d’utilisation quotidienne. De nombreuses entreprises profitent de battages médiatiques entourant la curcumine pour vendre le double de cette moyenne, d’autres citeront les réels avantages procurés par la curcumine sur un produit qui n’en contiendra que très peu et loin des effets simplement préventifs.
Le Supplément de curcumine que je recommande personnellement – Sirops+ de la société Wellnessbiovision – voir plus
De nos jours le déclin cognitif et l’inflammation sont si répandus, que je considère la curcumine, comme un supplément que tous doivent connaître. Les recherches ont montré que la curcumine optimise ou amplifie les éléments naturels qui peuvent lui être associés, ce qui se traduit par une synergie unique de la nature qui se confirme être notre meilleur alliée santé!

Merci de partager Share on Facebook Share Loading... Share on TwitterTweet Loading... Share on Google Plus Share Loading... Share on Pinterest Share Loading... Share on LinkedIn Share Loading... Share on Digg Share Send email Mail Print Print

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Affaircenter 12585 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines