Magazine Culture

Celle qui en savait trop de Linwood Barclay

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Chroniqué par LittlePadFootLittlepadfoot

:star: Celle qui en savait trop de Linwood Barclay

Celle qui en savait trop de Linwood BarclayNombre de pages :  310 pages
Editeur :  Belfond
Date de sortie :  16 avril 2015
Collection :  Belfond Noir
Langue :  Français
ISBN-10:  2714454313
ISBN-13:  978-2714454317
Prix Editeur :  21€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Pour arrondir ses fins de mois, Keisha Ceylon a eu LA bonne idée : troquer ses balais de femme de ménage contre une boule de cristal. Entre thème astral et marc de café, elle s’est fait une spécialité : faits divers et disparitions. Cinq mille dollars contre l’espoir de retrouver un être cher : certaines familles sont prêtes à tout. Et justement, Wendell Garfield est sans nouvelles de sa femme Ellie, volatilisée à la sortie du supermarché une semaine plus tôt. Aucun indice, la police piétine. La presse est en émoi. Wendell et sa fille sont affolés : l’heure est idéale pour l’arnaqueuse qui se prépare à livrer sa plus belle, sa plus troublante, sa plus dangereuse vision… Car, sans le savoir, la fausse voyante vient de frôler de très près une vérité meurtrière. Et de réveiller les instincts d’un tueur en liberté… Quand l’humour se mêle à l’angoisse : le nouveau coup d’effroi du créateur de frissons.

Mon avis :

Celle qui en savait trop est le premier livre que je lis de Linwood Barclay et au bout d’une cinquantaine de pages, j’ai déjà eu le sentiment qu’il était un très bon écrivain et surtout un bon auteur de thriller !

Le livre s’ouvre sur une mise en bouche du talent de fausse voyante et de véritable arnaqueuse du personnage principal Keisha Ceylon. L’introduction est assez lente, mais nécessaire d’après moi pour apprendre à connaitre cette femme, car ensuite l’auteur ne laisse pas un seul répit à son lecteur !

Keisha Ceylon se fait donc passer pour une voyante auprès des esprits les plus faibles qui se laissent avoir par son numéro. Mais parfois elle s’attaque à des plus gros poissons en s’immisçant dans des affaires de disparitions. Lorsqu’elle voit Wendell Garfield à la télévision, affolé et en larmes à prier sa femme disparue de revenir à la maison, elle pense tomber sur une proie idéale pour renflouer son compte en banque. Sans le savoir, la plus longue journée de sa vie vient de commencer lorsqu’elle sonne à la porte des Garfield.

J’ai trouvé l’histoire extrêmement prenante, bien qu’à première vue l’intrigue ne semble pas exceptionnelle. Linwood Barclay tient la quasi totalité de son intrigue sur une seule même journée qui semble jamais en finir pour Keisha ainsi que son compagnon Kirk. Les chapitres sont assez courts et bien calibrés, car à chaque fois ils finissent par un nouveau rebondissement et cela laisse un suspens auquel on se dépêche de mettre à terme en continuant la lecture. Les évènements s’enchaînent et ça devient presque comique à force d’acharnement sur le couple qui voudrait ne plus jamais entendre parler d’arnaque ou des Garfield.

Pour changer de certains thrillers où nous sommes du côté de la police, il n’y a pas d’enquête, on se laisse seulement porter par l’histoire et le suspens. Ce n’est pas non plus un thriller où on va frissonner sur l’atrocité que peut commettre le meurtrier mis en scène, ici il y a qu’une ou deux scènes violentes.

Du côté des personnages, on est intimement plongé au sein de la famille d’Ellie Garfield, la disparue. On se sent alors vite concernés par ce qui est arrivé et on est ensuite encore plus choqué par la suite, pour cela je peux féliciter la plume fantastique de Linwood Barclay ! En ce qui concerne le personnage principal, j’ai été assez partagée sur son cas. D’un côté je ne cautionne pas du tout son gagne-pain qui est foncièrement malhonnête et je me suis parfois dit qu’elle méritait ce qui lui arrivait. Puis d’un autre côté, il y avait son envie de changer, de faire le meilleur pour son fils et de quitter Kirk, l’homme dont elle est tombée amoureuse puis qui s’est révélé être le pire des squatteurs. Pour cela, j’ai eu de la compassion pour cette femme et j’ai fini par m’attacher à elle au fur et à mesure.

Pour conclure, j’ai trouvé ce thriller passionnant et cette première lecture d’un Linwood Barclay ne m’a pas déçue un seul instant. Ce n’est non plus un coup de cœur, car il ne m’a pas marqué d’une manière intemporelle comme d’autres thrillers ont pu le faire, mais ce fut une lecture géniale !

Inoubliable

Acheter ce roman sur Amazon

Chroniqué par LittlePadFootLittlepadfoot

:star: Celle qui en savait trop de Linwood Barclay

Celle qui en savait trop de Linwood BarclayNombre de pages :  310 pages
Editeur :  Belfond
Date de sortie :  16 avril 2015
Collection :  Belfond Noir
Langue :  Français
ISBN-10:  2714454313
ISBN-13:  978-2714454317
Prix Editeur :  21€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Pour arrondir ses fins de mois, Keisha Ceylon a eu LA bonne idée : troquer ses balais de femme de ménage contre une boule de cristal. Entre thème astral et marc de café, elle s’est fait une spécialité : faits divers et disparitions. Cinq mille dollars contre l’espoir de retrouver un être cher : certaines familles sont prêtes à tout. Et justement, Wendell Garfield est sans nouvelles de sa femme Ellie, volatilisée à la sortie du supermarché une semaine plus tôt. Aucun indice, la police piétine. La presse est en émoi. Wendell et sa fille sont affolés : l’heure est idéale pour l’arnaqueuse qui se prépare à livrer sa plus belle, sa plus troublante, sa plus dangereuse vision… Car, sans le savoir, la fausse voyante vient de frôler de très près une vérité meurtrière. Et de réveiller les instincts d’un tueur en liberté… Quand l’humour se mêle à l’angoisse : le nouveau coup d’effroi du créateur de frissons.

Mon avis :

Celle qui en savait trop est le premier livre que je lis de Linwood Barclay et au bout d’une cinquantaine de pages, j’ai déjà eu le sentiment qu’il était un très bon écrivain et surtout un bon auteur de thriller !

Le livre s’ouvre sur une mise en bouche du talent de fausse voyante et de véritable arnaqueuse du personnage principal Keisha Ceylon. L’introduction est assez lente, mais nécessaire d’après moi pour apprendre à connaitre cette femme, car ensuite l’auteur ne laisse pas un seul répit à son lecteur !

Keisha Ceylon se fait donc passer pour une voyante auprès des esprits les plus faibles qui se laissent avoir par son numéro. Mais parfois elle s’attaque à des plus gros poissons en s’immisçant dans des affaires de disparitions. Lorsqu’elle voit Wendell Garfield à la télévision, affolé et en larmes à prier sa femme disparue de revenir à la maison, elle pense tomber sur une proie idéale pour renflouer son compte en banque. Sans le savoir, la plus longue journée de sa vie vient de commencer lorsqu’elle sonne à la porte des Garfield.

J’ai trouvé l’histoire extrêmement prenante, bien qu’à première vue l’intrigue ne semble pas exceptionnelle. Linwood Barclay tient la quasi totalité de son intrigue sur une seule même journée qui semble jamais en finir pour Keisha ainsi que son compagnon Kirk. Les chapitres sont assez courts et bien calibrés, car à chaque fois ils finissent par un nouveau rebondissement et cela laisse un suspens auquel on se dépêche de mettre à terme en continuant la lecture. Les évènements s’enchaînent et ça devient presque comique à force d’acharnement sur le couple qui voudrait ne plus jamais entendre parler d’arnaque ou des Garfield.

Pour changer de certains thrillers où nous sommes du côté de la police, il n’y a pas d’enquête, on se laisse seulement porter par l’histoire et le suspens. Ce n’est pas non plus un thriller où on va frissonner sur l’atrocité que peut commettre le meurtrier mis en scène, ici il y a qu’une ou deux scènes violentes.

Du côté des personnages, on est intimement plongé au sein de la famille d’Ellie Garfield, la disparue. On se sent alors vite concernés par ce qui est arrivé et on est ensuite encore plus choqué par la suite, pour cela je peux féliciter la plume fantastique de Linwood Barclay ! En ce qui concerne le personnage principal, j’ai été assez partagée sur son cas. D’un côté je ne cautionne pas du tout son gagne-pain qui est foncièrement malhonnête et je me suis parfois dit qu’elle méritait ce qui lui arrivait. Puis d’un autre côté, il y avait son envie de changer, de faire le meilleur pour son fils et de quitter Kirk, l’homme dont elle est tombée amoureuse puis qui s’est révélé être le pire des squatteurs. Pour cela, j’ai eu de la compassion pour cette femme et j’ai fini par m’attacher à elle au fur et à mesure.

Pour conclure, j’ai trouvé ce thriller passionnant et cette première lecture d’un Linwood Barclay ne m’a pas déçue un seul instant. Ce n’est non plus un coup de cœur, car il ne m’a pas marqué d’une manière intemporelle comme d’autres thrillers ont pu le faire, mais ce fut une lecture géniale !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67414 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines