Magazine Culture

Slow Burn Saison 1: Protège-moi de Maya Banks

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

:star: Slow Burn Saison 1: Protège-moi de Maya Banks

Slow Burn Saison 1 Protège-moi de Maya Banks Broché : 247 pages
Éditeur : Hugo Roman
Date de sortie : 27 août 2015
Collection : New Romance
Langue : Français
ISBN-10: 2755617802
ISBN-13: 978-2755617801
Prix Editeur : 17€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

L’histoire palpitante d’une femme qui risque sa vie et son cœur pour retrouver la sœur disparue d’un homme – le premier tome d’une nouvelle série de suspense romantique par l’auteur à succès Maya Banks. Quand Tori, la petite sœur de Caleb Devereaux, est enlevée, ce fils d’une famille puissante met tout en œuvre pour la retrouver, y compris utiliser les dons de Ramie St Claire. Ramie a le pouvoir de se connecter aux victimes et de les localiser. Malheureusement, à chaque fois, elle ressent la même douleur physique et mentale que les jeunes femmes et y laisse une part d’elle-même. Le séduisant Caleb veut réparer ce qu’il a fait subir à Ramie lorsqu’elle a sauvé sa sœur. Il va en avoir l’occasion lorsque Ramie fait appel à lui, désespérée… Sa vie est devenue un enfer, elle est traquée par le psychopathe meurtrier qui a réussi à pénétrer son cerveau et la suit à la trace. Caleb va tout faire pour protéger la jeune femme dont il est tombé amoureux. Parallèlement, Ramie a décidé de reprendre sa vie en main, de ne plus subir et d’aider la police à neutraliser l’homme dont le pouvoir sur elle la détruit petit à petit. Mais rien ne se passe comme prévu, et l’amour qui unit Ramie et Caleb risque de les détruire à tout jamais…

Mon Avis :

Maya Banks avait déjà quelque peu introduit au détour d’un ou deux tomes, le genre paranormale dans sa série des KGI.  Elle récidive cette fois avec une série consacrée à des héroïnes aux pouvoirs parapsychiques qui se retrouvent confrontées à un très grand danger.

Ce premier tome introduit la famille Devereaux composée de trois frères ultra protecteurs et de leur sœur enlevée et séquestrée par un psychopathe. Caleb l’aîné, ayant entendu parler des incroyables pouvoirs de Ramie St Claire, va la débusquer dans un chalet où elle s’est réfugiée, pour la forcer à retrouver sa petite sœur chérie.
Les pouvoirs de Ramie sont à double tranchants. Elle ne fait pas que voir ce que vivent les victimes, elle devient elle même la victime. Un an plus tard, elle appelle Caleb pour qu’il la protège car un dangereux psychopathe qui en a après elle, est sur le point de la retrouver.

De prime abord, l’histoire a tout pour être vraiment géniale. C’est haletant, il y a un suspense fou et ce lien que Ramie entretient avec le tueur est juste oppressant et un peu flippant. Toutefois, Maya Banks semble vouloir garder toujours le même schéma qu’on a pu découvrir notamment, dans son autre série des KGI. L’héroïne reste naïve forte et  faible à la fois.  Ramie a essuyé tous les malheurs de la terre et j’ai trouvé que parfois Maya Banks allait dans la surenchère. Histoire de nous monter à quel point les gens sont moches et méchant envers son héroïne, notamment les frères de Caleb.

Je comprends leur envie de protéger leur sœur d’une réminiscence du passé bien peu enviable, mais l’antipathie qu’ils éprouvent à l’égard de Ramie est un peu trop surjouée selon moi. Comme l’instinct ultra protecteur de Caleb. De la culpabilité qu’il éprouvait à s’être servie d’elle, se transforme par un coup de baguette magique, en amour fort et profond. J’aurais aimé qu’ils se découvrent, apprennent à se connaître avant de tomber dans les bras l’un de l’autre de cette façon. C’est à peine crédible. Autant ça passait dans KGI parce que l’héroïne avait vécu, avec le héros, des horreurs communes autant là, ça frise un peu le ridicule.
Ce qui est d’autant plus dommage parce que la plume de Maya Banks est bonne, vraiment bonne et que du coup, cela donne l’impression qu’elle ne voulait pas se donner la peine d’écrire une histoire un peu plus recherchée. Elle semble vouloir contenter certaines lectrices en mélangeant le romantisme avec du suspense bon marché et du paranormale à peine survolé.
Cela dit, quelques rebondissements raviveront l’intérêt des lectrices mais malheureusement cela n’arrivera pas à changer l’impression générale.

Dans l’ensemble Protège-moi est un livre qui se lit très bien malgré ses quelques points négatifs. On entre vite dans l’histoire et on suit l’héroïne avec un certain plaisir. Toutefois, on peu vite se lasser par la forme quand on connait Maya Banks et quand on lit tous ses livres et on peut être déçu par l’invraisemblance de la relation qui se met en place trop rapidement entre les héros.
Bon

Acheter ce livre sur Amazon

:star: Slow Burn Saison 1: Protège-moi de Maya Banks

Slow Burn Saison 1 Protège-moi de Maya Banks Broché : 247 pages
Éditeur : Hugo Roman
Date de sortie : 27 août 2015
Collection : New Romance
Langue : Français
ISBN-10: 2755617802
ISBN-13: 978-2755617801
Prix Editeur : 17€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

L’histoire palpitante d’une femme qui risque sa vie et son cœur pour retrouver la sœur disparue d’un homme – le premier tome d’une nouvelle série de suspense romantique par l’auteur à succès Maya Banks. Quand Tori, la petite sœur de Caleb Devereaux, est enlevée, ce fils d’une famille puissante met tout en œuvre pour la retrouver, y compris utiliser les dons de Ramie St Claire. Ramie a le pouvoir de se connecter aux victimes et de les localiser. Malheureusement, à chaque fois, elle ressent la même douleur physique et mentale que les jeunes femmes et y laisse une part d’elle-même. Le séduisant Caleb veut réparer ce qu’il a fait subir à Ramie lorsqu’elle a sauvé sa sœur. Il va en avoir l’occasion lorsque Ramie fait appel à lui, désespérée… Sa vie est devenue un enfer, elle est traquée par le psychopathe meurtrier qui a réussi à pénétrer son cerveau et la suit à la trace. Caleb va tout faire pour protéger la jeune femme dont il est tombé amoureux. Parallèlement, Ramie a décidé de reprendre sa vie en main, de ne plus subir et d’aider la police à neutraliser l’homme dont le pouvoir sur elle la détruit petit à petit. Mais rien ne se passe comme prévu, et l’amour qui unit Ramie et Caleb risque de les détruire à tout jamais…

Mon Avis :

Maya Banks avait déjà quelque peu introduit au détour d’un ou deux tomes, le genre paranormale dans sa série des KGI.  Elle récidive cette fois avec une série consacrée à des héroïnes aux pouvoirs parapsychiques qui se retrouvent confrontées à un très grand danger.

Ce premier tome introduit la famille Devereaux composée de trois frères ultra protecteurs et de leur sœur enlevée et séquestrée par un psychopathe. Caleb l’aîné, ayant entendu parler des incroyables pouvoirs de Ramie St Claire, va la débusquer dans un chalet où elle s’est réfugiée, pour la forcer à retrouver sa petite sœur chérie.
Les pouvoirs de Ramie sont à double tranchants. Elle ne fait pas que voir ce que vivent les victimes, elle devient elle même la victime. Un an plus tard, elle appelle Caleb pour qu’il la protège car un dangereux psychopathe qui en a après elle, est sur le point de la retrouver.

De prime abord, l’histoire a tout pour être vraiment géniale. C’est haletant, il y a un suspense fou et ce lien que Ramie entretient avec le tueur est juste oppressant et un peu flippant. Toutefois, Maya Banks semble vouloir garder toujours le même schéma qu’on a pu découvrir notamment, dans son autre série des KGI. L’héroïne reste naïve forte et  faible à la fois.  Ramie a essuyé tous les malheurs de la terre et j’ai trouvé que parfois Maya Banks allait dans la surenchère. Histoire de nous monter à quel point les gens sont moches et méchant envers son héroïne, notamment les frères de Caleb.

Je comprends leur envie de protéger leur sœur d’une réminiscence du passé bien peu enviable, mais l’antipathie qu’ils éprouvent à l’égard de Ramie est un peu trop surjouée selon moi. Comme l’instinct ultra protecteur de Caleb. De la culpabilité qu’il éprouvait à s’être servie d’elle, se transforme par un coup de baguette magique, en amour fort et profond. J’aurais aimé qu’ils se découvrent, apprennent à se connaître avant de tomber dans les bras l’un de l’autre de cette façon. C’est à peine crédible. Autant ça passait dans KGI parce que l’héroïne avait vécu, avec le héros, des horreurs communes autant là, ça frise un peu le ridicule.
Ce qui est d’autant plus dommage parce que la plume de Maya Banks est bonne, vraiment bonne et que du coup, cela donne l’impression qu’elle ne voulait pas se donner la peine d’écrire une histoire un peu plus recherchée. Elle semble vouloir contenter certaines lectrices en mélangeant le romantisme avec du suspense bon marché et du paranormale à peine survolé.
Cela dit, quelques rebondissements raviveront l’intérêt des lectrices mais malheureusement cela n’arrivera pas à changer l’impression générale.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67457 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines