Magazine Culture

Documentaire intime sur Elliott Smith : « Heaven adores You »

Publié le 23 août 2015 par Swann

Elliott SmithPendant les vacances d’été tu n’as peut-être pas trop trainé au rayon dvd musicaux de la Fnac et tu es donc certainement passé à côté d’une sortie pourtant bien intéressante. En vérité, même sans les vacances, tu serais peut-être passé à côté… Pochette sobre et discrète, voire même un peu cafardeuse, le documentaire « Heaven Adores You » est à l’image du génie dont il raconte l’histoire. Elliott Smith ne fait pas partie des connus et reconnus du grand public, et encore mois en France. Donc oui, peut-être que ce DVD arrivera plus rapidement que d’autres dans les bacs d’articles bradés faute d’acheteurs… Mais tant pis, après tout de son vivant, comme il l’explique dès les premières minutes d’interview il ne sera jamais une rock star, c’est juste un fait, et il n’a surtout jamais aspiré à la célébrité et ne demandait pas à passer à la postérité. Tentons ici modestement de convertir quelques fans de plus…

Elliott Smith2

« Heaven adores you » plante le décor dès les premières images, la ville de Portland et premiers morceaux. Interview d’Elliott qui, avec le recul quand on connait la fin tragique, parle sans le savoir du début de « sa » fin : la célébrité rencontrée grâce à la cérémonie des Oscars de 1998 où il interpréta « Miss Misery », titre phare du film « Good Will Hunting » nominée ce soir là, mais battue sans surprise par Céline et le bateau qui coule… Puis une voix journalistique nous annonce la mort de l’artiste, le 21 Octobre 2003, mort dont les causes restent relativement floues (ndlr : il fut retrouvé mort après avoir reçu 2 coups de couteaux dans la poitrine, probablement auto-infligés mais le médecin légiste ne confirmera jamais définitivement cette hypothèse…). Ensuite ses amis et connaissances nous embarquent dans un périple mélancolique, et empreint du manque qu’il a laissé derrière lui. Car c’est surtout ce qui marque dans ce dvd, la manière dont Elliott Smith a touché les personnes qui ont eu la chance de le croiser, même furtivement. La singularité du personnage, sa gentillesse et délicatesse, sa modestie, sa fragilité, son immense talent. Nous n’allons pas dans ce billet vous raconter son histoire, la chronologie, la mélancolie et dépression, la drogue, le dvd est là pour ça. Nous souhaitons simplement vous encourager à découvrir le talent de ce guitariste, songwriter de génie, et non ce n’est pas une expression galvaudée, c’était un génie, copié depuis, source d’inspiration de nombreux autres artistes, mais qui reste unique et inclassable.

Ce dvd retrace aussi l’histoire d’une époque, les années 90, d’une ville celle de Portland qui était une scène ultra-dynamique pour les sons émergeants à l’époque, dans l’ombre de Seattle et de son grunge. Elliott Smith et ses premiers groupes comme Heatmiser s’inscrivent dans ce paysage et rien que pour ça, pour les non-fans ce dvd vaut le détour… Et pour les fans, comme nous, fondants dès ses premiers pickings, désolée mais sortez les mouchoirs car forcément la mélancolie vous gagnera aussi, les premiers témoignages, les images accompagnées du titre « Angeles », comment résister…

Petit cadeau pour ceux qui ne se remettront jamais de ne l’avoir vu en live :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Swann 78070 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte