Magazine Afrique

l'homme à abattre

Publié le 24 août 2015 par Amroune Layachi
l'homme à abattre

M’sila : le demandeur de la nationalité israélienne interdit d’exercer sa profession

Le harcèlement dont est victime Amroune Layachi, militant des droits de l’homme à LADDH de M’sila, depuis quelques temps, s’est accentué récemment par la décision du wali de M’sila portant fermeture de son bureau de comptabilité, le 16 aout 2015.

Fermeture qui s’apparente à une tentative de mise à mort de Amroune et sa famille, par le fait que ce bureau de comptabilité, a été depuis février 2004 leur unique source de revenus.
Ce militant des droits de l’homme, plus connu de demandeur de la nationalité israélienne ( voir les editions d’ el watan du ( 23 octobre 2007, du 05 novembre 2007, du 07 juin 2012) qui lui a valu le 28 octobre 2007, une condamnation de 03 mois de prison ferme à la maison d’arrêt de M’sila ,se trouve confronté présentement à  cet autre acte d’acharnement, que constitue cette décision inique de fermeture, dont l’objectif poursuivi est de faire taire ce militant à tout jamais.

La fermeture du bureau de comptabilité constitue en fait une mise à mort de l’activité de comptabilité que ce militant exerçait depuis de 10 ans dans la wilaya de M’sila ,lit-on dans un communiqué de la LADDH M’sila.
Le bureau de la LADDH  de M’sila , rapporte dans ce communiqué  que ce militant des droits de l’homme ,ne s’embarrasse pas de dénoncer  systématiquement les différentes actions  relevant de la Hogra et les actes de corruption enregistrés au niveau de cette wilaya.
Il ressort donc de ce fait, qu’il y a volonté délibérée, par le biais de la direction du commerce de la wilaya, de nuire à Amroune Layachi, en lui  interdisant d’exercer son activité libérale, qui n’entre aucunement dans l’inventaire des activités commerciales.
Face à cette situation, on doit s’interroger sur les raisons qui ont motivé  cette  fermeture qui n’a, en fait  ciblé que Amroune Layachi, en tant que bureau de comptabilité ,et épargné les bureaux de comptabilité (une vingtaine de bureaux) ,qui continuent d’exercer en toute quiétude ?
Cette interdiction d’exercer parait à tout un chacun comme un acte  profondément  discriminatoire, que les hautes autorités du pays,lit-on dans ce communiqué,  se doivent d’intervenir pour mettre un terme à cette injustice.
 

S. Ghellab

http://www.elwatan.com/actualite/m-sila-le-demandeur-de-la-nationalite-israelienne-interdit-d-exercer-sa-profession-23-08-2015-302070_109.php


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amroune Layachi 398 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte