Magazine Cuisine

3 clés du succès pour la «bonne bouffe» (versus malbouffe)

Par Nathalie Chausseau @vertmanature
3 clés du succès pour la «bonne bouffe» (versus malbouffe)

Ça c'est une question qui revient souvent en consultation de naturopathie. Comment éviter les pièges de la malbouffe disponible 24h/24h?

Ma réponse n'est pas compliquée. ORGANISATION. PRÉPARATION. PLANIFICATION. Il n'y a rien de pire que de se retrouver mort de faim devant un frigo rempli de choses à cuisiner alors qu'on est au bord de l'inanition.

Parce que le réflexe que l'on a, est de se dire qu'on va se faire livrer d'un restaurant quelconque et que ça ira plus vite comme ça. En fait, c'est totalement faux.

Si on calcule le temps que ça prend de choisir le restau, choisir ce qu'on veut sur le menu, appeler le restau, et attendre la livraison, on aurait eu le temps de sortir les choses du frigo, de cuisiner et d'avoir fini de manger avant même que la pizza ou autre malbouffe ne soit livrée. Vrai n'est-ce pas?

3 trucs tout simple à mettre en place de suite

  1. prévoir d'avance un menu de soupers (la période de la journée la plus à risque) pour la semaine.
  2. ne pas avoir AUCUNE "cochonnerie" sous la main (genre être obligé de se rhabiller et d'aller au dépanneur chercher de la malbouffe).
  3. jeter TOUS LES PROSPECTUS DE FAST-FOOD (ouioui, même si on les trouve vite avec le cell).
  4. préparer d'avance des crudités pour toute la semaine dans un pot hermétique, afin de grignoter IMMÉDIATEMENT lorsqu'on a envie de ... (je veux même pas l'écrire!)

Et vous? Vos trucs? En avez-vous?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nathalie Chausseau 4534 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines