Magazine Conso

La belle saison

Publié le 05 septembre 2015 par Sixthematique @Sixthematiques

Gros coup de coeur ciné de cette rentrée, La belle saison m’a fait passer par toutes les émotions, du rire aux larmes.

Tout d’abord, un très bel hommage à ces femmes, dans les années 70 qui ce sont battues pour nos droits. Car c’est dans cet environnement de lutte, que se déroule cette histoire. Mais c’est aussi une très belle histoire d’amour.

Résumons.
Delphine aime les filles. Mais dans sa campagne limousine, pas question que cela se sache. La honte, la peur du regard de l’autre, la crainte de décevoir les parents lui font fréquenter des filles en cachette. Et puis, un chagrin d’amour, Delphine part alors s’installer à Paris. C’est alors qu’elle rencontrera Carole, une militante féministe. Dès le début on pose les bases: le féminisme ce n’est pas la haine des hommes, et n’en déplaise aux clichés, la plupart ne sont pas lesbiennes. D’ailleurs Carole vit en couple avec Manuel, qui la soutient dans son combat. Mais finalement, Delphine, complètement séduite par l’intrépide Carole finira par la faire craquer, et c’est alors une très belle histoire d’amour qui débute… jusqu’à l’accident cardiaque du père de Delphine qui va alors devoir rentrer pour gérer la ferme de ses parents…

Petit complément avec cette bande annonce:

Tout ce que j’ai à dire sur ce film est simple: les images sont très belles, les acteurs jouent tous aussi bien les uns que les autres. Izïa Higelin n’en finit plus de m’étonner, moi qui la connais surtout pour ses chansons. Cécile de France quant à elle, reste une de mes actrices françaises préférées et est parfaite dans ce rôle de féministe un peu fofolle. Kévin Azaïs, que j’ai découvert dans Les combattants est aussi génial en jeune paysan discret et qui « attend » Delphine, le gendre parfait pour Noémie Lvovsky, qui incarne la mère de Delphine et qui est l’un des personnages les plus touchants. Les dialogues, aussi, sont une grande force à ce film tant ils sont bien écrits, percutants. Mais surtout, ce film nous montre aussi que cette lutte pour les droits de la femme n’est pas finie, et bien des points n’ont pas encore changé (je pense d’ailleurs au harcèlement de rue, la première situation dénoncée dans le film où les militantes s’amusent à toucher les fesses des hommes qu’elles croisent dans la rue).

Un film qui vraiment, sur tous les plans, m’a plu. Je n’ai rien à redire.

La Belle Saison
De Catherine Corsini
Avec Cécile de France, Izia Higelin, Noémie Lvovsky, Kévin Azaïs, Benjamin Bellecour
Sorti le 19 août 2015

Manon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sixthematique 2744 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte