Magazine Culture

Cinéma : Red Rose, Avt Première

Publié le 06 septembre 2015 par Framboise32

red rose

Film français, grec, iranien réalisé par Sepideh Farsi, avec Mina Kavani, Vassilis Koukalani, Shabnam Tolouei

Synopsis:Téhéran, juin 2009, au lendemain de l’élection présidentielle usurpée. Le brouhaha d’une ville qui tangue sous la « Vague verte » de contestation. Un appartement comme lieu de refuge. Un homme et une femme de deux générations différentes. Un téléphone portable et un ordinateur, de quoi relayer les nouvelles de la révolte. Une histoire d’amour qui bouleversera le cours de deux existences.

Red Rose était nominé au Festival International du film de Marrakech 2014 dans 3 catégories. Le film devait sortir le 3 juin 2015. Il sort finalement le 9  septembre 2015.  Il est distribué par Urban Distribution

Red Rose est un huit clos amoureux sous fond de Révolte de jeunes iraniens à Téhéran. En 2009, Le mouvement de révolte appelé la Vague Verte en Iran fait suite à la réélection de Mahmoud Ahmadinejad. Le mouvement de révolte de jeunes iraniens a été relayé par les réseaux sociaux émergents. Les jeunes iraniens ont constesté dans les rues pendant des mois. Cette révolte a été sévèrement réprimée par le pouvoir. Il y a eu de nombreuses arrestations.

Le film commence dans les rues de Téhéran. Sara, 25 ans,  une jeune femme fait irruption dans l’appartement de Ali, un homme peu bavard enfermé chez lui s’apprétant à s’enfuir pour retrouver femme et enfant. Sara est ici pour se protèger des autorités qui poursuivent les membres d’un groupe de protestation. Sara vient lui rendre visite tous les jours. Elle finit par y vivre. Elle vient pour se protéger mais aussi pour se connecter au réseau internet pour partager les infos, les images. La relation va évoluer vers une relation amoureuse. Ali et Sara ont chacun une vision de la révolution. Le film alterne les images réelles de la révolte dans la rue et l’appartement (refuge de Sara) qui est le seul décor du film. Le silence de l’appartement est en contraste avec le grondement de la rue et des cris. Tout comme la fougue de Sara et le calme de Ali. L’histoire de ce couple qui évolue devant nos yeux est belle. Avec beaucoup d’intelligence la réalisatrice construit son film, aucun pathos ne vient gâcher ce long métrage. Les images de 2009 donne une force à Red Rose. La réalisatrice aborde les problèmes politiques, l’émancipation de la femme, la laicité, l’islam,La réalisatrice en alternant les scènes intimes et confinées dans l’appartement avec les images du mouvement contestataire nous plonge dans l’histoire, l’histoire d’amour et l’Histoire du pays.  On pense à la vie de ces femmes, de ce peuple.

Red Rose est remarquable grâce à la qualité de ces deux acteurs. L’actrice Mina Kavani est magnifique, touchante. Elle joue Sara, la jeune iranienne qui participe à la révolte dans la rue.  Elle dégage une fantastique énergie. L’acteur Vassilis Koukalani joue Ali, un homme vivant en reclu, presque dans le passé. Vassilis est un acteur greco iranien. Il vit aujourd’hui à Athènes. La confrontation de ces deux personnes est intéressante. La confrontation est générationnelle. Mais leurs deux univers aussi sont différents.

Red Rose est un film sensible et intelligent. Une facon aussi de ne pas oublier les évènements de 2009 et les autres…A voir !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine