Magazine Culture

Baby-sitters - Tome 08 - Hari Tokeino

Par Jake @JakeVecc
Baby-sitters - Tome 08 - Hari Tokeino

Résumé :

En racontant à Kotaro l’histoire de la princesse Kaguya, Ryuichi lui fait passer un mauvais message… En effet, Kotaro est désormais persuadé que pour que les gens qu’il aiment ne le quittent pas (à la manière de ses parents décédés), il est obligé de leur offrir ce qu’il apprécie le plus… ce qui prend la forme de nourriture ! En tombant sur une vieille photo, Usaida se replonge dans les premiers instants de la crèche, lorsqu’il a commencé à s’y impliquer en accompagnant Yukari à ses cours de préparation à l’accouchement. Puis Inomata a son premier rendez-vous shopping avec une de ses amies, et elle tombe sur Kotaro et son frère, qui lui donnent un coup de main pour la sortir de l’embarra. La directrice et tous les membres de la crèche sont invités par une ancienne amie de la vieille dame à venir passer une journée dans une auberge près de sources chaude, l’occasion pour les enfants de s’amuser ! Enfin, quand la saison des pluies arrive, Kotaro s’attache un peu trop au parapluie en forme de panda que lui a offert la directrice !

Avis par Jake :

Avec la première et dernière histoires de ce volume, je retombe dans les chapitres les plus touchants de Baby-sitters qui étaient pour la majorité dans les premiers tomes. Comme à leur habitude, ils mettent en avant Kotaro et son attachement pour son grand frère. Dans la première, il est plus que touchant, et c’est assez émouvant la façon dont il se remémore la perte de ses parents, avec cette crainte très enfantine et ô combien compréhensible, que cela se produise à nouveau… Dans le dernier, sa compassion et ses précautions pour protéger son parapluie panda afin que ce dernier ne tombe pas malade sont carrément touchantes ! Les personnages sont magnifiques, et cela s’équilibre avec l’hilarant Hayato qui sort à son frère : « si tu te paumes, tu te démerdes : moi je me casse » alors qu’ils sont dans un grand magasin de jouets ! Bref, il semblerait que malgré le temps, Baby-sitters parvienne encore à émouvoir et faire rire, et c’est la recette pour un shojo parfait, surtout quand les dessins transmettent ces mêmes émotions…

Lien direct : Editions Glénat


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jake 102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines