Magazine Culture

Dialogue avec un réfugié

Publié le 16 septembre 2015 par Le Journal De Personne
(le téléphone noir sonne l'heure)

Personne : Allo... vous êtes toujours là ?

Le réfugié : oui toujours là

Personne : Marhàbà

Le réfugié : merci... je vous dois à vous et à tous ceux qui sont comme vous, une fière chandelle... même si je n'ai pas encore réussi à obtenir mon statut de réfugié, je me sens presque libre!

Personne: vous parlez encore mieux que moi le français, où l'avez-vous appris ?

Le réfugié : on avait des écoles enviées par le monde entier avant que ne s'installe le merdier !

Personne : vous voulez dire que c'est encore plus dur pour vous autres chrétiens?

Le réfugié : je ne suis pas chrétien. Je suis musulman de sang et de conviction. Mais on m'a conseillé de me faire passer pour un chrétien pour bénéficier d'un accueil un peu plus chaleureux.

Personne : et pourquoi avez-vous refusé de jouer le jeu ?

Le réfugié : parce que je ne suis pas un crétin et parce que ce n'est pas un jeu... et puis très honnêtement je ne vois pas pourquoi déclarer n'avoir qu'une oreille alors que j'en ai deux... peut-être même une troisième qui entend... Dieu.

Personne : vous avez apparemment la même détermination qu'un combattant sur la voie de Dieu, pourquoi vous n'y êtes pas resté pour vous battre ? Pourquoi avez-vous abandonné la Syrie aux forces ennemies ?

Le réfugié : nous étions pris entre deux feux, le tyran d'un côté et Satan de l'autre.

Personne : avec qui dans le rôle de Satan ?

Le réfugié : l'impérialisme qui instrumentalise des musulmans pour en finir avec l'islam.

Personne : vous voulez dire que c'est une guerre de religion ?

Le réfugié : Une guerre pour introniser le mauvais agent et pour diviniser l'argent comme seule religion possible, réelle et nécessaire. Tout ce qui ne s'apparente pas au veau d'or, ne vaut rien... plus rien... Madame.

Personne : mais ce n'est pas en fuyant le feu qu'on a une chance d'éteindre l'incendie.

Le réfugié : le feu, c'est vous qui l'avez allumé, c'est chez vous qu'on va l'éteindre désormais. Nous aussi on peut faire de l'import-export !

Personne : je ne vois pas très bien la cause que vous cherchez à défendre... votre nation ou votre religion ?

Le réfugié : ma nation est entre les mains d'un tyran et ma religion instrumentalisée par Satan... mais pour vous répondre en tant que vrai musulman, pour nous il n'y a pas de différence entre nation et religion.

Personne : et qu'est-ce que vous comptez faire pour votre "salut" ?

Le réfugié : reconquérir le monde.

Personne : mais c'est ce que vous reprochez à l'impérialisme

Le réfugié : savez-vous pourquoi le communisme a échoué contre l'impérialisme ?

Personne : parce qu'il n'était pas compatible avec la nature de l'homme

Le réfugié : savez-vous pourquoi l'islamisme l'emportera tôt ou tard sur l'impérialisme ?

Personne : je suis curieuse de l'apprendre...

Le réfugié : Parce que le monde est trop petit et le ciel trop grand...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 74361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte