Magazine Cinéma

Le Poulpe – La catin habite au 21 d’Hervé Sard

Par Anneju71 @LesMotordus

1540-1

Edition : Baleine

Prix : 9,50€

Pages : 180

Résumé :

À Sainte-Mère-des-Joncs, près de Nantes, une jeune prostituée disparaît dans la plus profonde indifférence des autorités, sans doute trop occupées à gérer les tensions locales liées au projet houleux de construction d’aéroport du Grand-Ouest.

À la Sainte- Scolasse, ça s’excite, ça théorise devant l’article du Parisien relatant le fait divers. le Poulpe penche pour l’élimination de témoin gênant, Gérard soutient qu’il s’agit d’un tueur en série et met Gabriel au défi de prouver le contraire : s’il a tort, il lui paiera dix tournées de bières.

Le Poulpe n’a pas besoin d’autre motivation pour filer mener son enquête en terres armoricaines. Arrivé dans la bourgade, il va de surprise en surprise : premièrement il semblerait que tout le monde connaisse la jeune disparue mais que personne ne l’ait jamais vue ! Un sacré paradoxe qui laisse Gabriel pantois. Ensuite, contrairement à ce qu’il avait lu sur l’affaire de l’aéroport, ici les habitants ne se font pas prier pour dire tout le bien qu’ils pensent du projet. Marcherait-on sur la tête ?

À Sainte-Mère-des-Joncs, il pleut, il mouille, et ça va pas être la fête au Poulpe, car cette enquête va rapidement virer au jeu de patience en terrain glissant. Ah ! le bon air de la campagne n’est plus ce qu’il était !

Mon avis :

C’est mon 1er livre d’Hervé Sard que je lis. J’ai rencontré l’auteur lors de la fête du livre à Fismes et d’ailleurs c’est mon premier livre dédicacé que j’ai acheté ;-). Je ne connaissais pas du tout l’auteur et encore moins Le Poulpe.

J’avoue que j’ai eu un peu de mal à accrocher au début car j’avoue que je ne savais pas où je mettais les pieds. Mais, j’ai bien compris que Le Poulpe allait m’entraîner dans des endroits douteux, boueux et mystérieux.

Le Poulpe est un personnage vraiment atypique. Il est curieux, aime fouiller, fouiner, comprendre et il ne va pas être déçu ! Il est envoyé dans un village qui rien qu’au nom ne donne pas envie de s’y arrêter de peur de ne pas repartir. Son client est quand même un marabout aveugle qui lit dans la mousse de bière !! Oui oui ça ne s’invente pas. Donc le Poulpe se retrouve à chercher une catin qui a disparu. Mais c’est sans compter sur l’aide des villageois qui sont de sacrés personnages.Un aéroport est en construction. Il y a des gens pour et des gens contre..donc imaginez un peu tous les coups bas qui peuvent naître ! Un vrai florilège ! Donc Le Poulpe va mener son enquête et nous on va le suivre. Un moment donné, je me suis demandée « où j’étais ? ».

Le roman est bien construit car j’avoue n’avoir trouvé le dénouement qu’à la fin ;-).

La cerise sur le gâteau, ceux sont les dialogues. De vrais bijoux de jeux de mots à  la mode bistrot et patois !

Je me suis vraiment bien marrée en lisant ce polar. Bravo à Hervé Sard d’avoir écrit une histoire à ce cher Le Poulpe.

Un extrait :

 » …. Deux petits vieux assis côte à côte en salle, casquette sur la tête et ballon de blanc sous le nez. Immobiles, silencieux. Incrustés. Fossilisés. Ils attendaient que le temps passe, et le temps passait. Ni vite, ni lentement, il passait, simplement. Le temps n’a pas de vitesse quand il n’arrive rien, quand on n’attend rien, quand on ne pense à rien. Ces deux vieux là étaient assis comme on prend place dans une salle d’attente. Celle de la grande faucheuse, dont la porte ne tarderait pas à s’ouvrir pour eux. »

Quelques mots sur l’auteur :

téléchargement (18)
Hervé Sard est né en 1961 à Mantes-la-Jolie.

Ingénieur diplômé de l’École centrale de Lyon. Il a enseigné les sciences physiques en Algérie et développé des logiciels en Hongrie.

Actuellement cadre dans une grande banque française. Il vit près de Nantes et est père de trois enfants. Auteur de romans et de nouvelles. Il navigue entre polar et science-fiction. Il est animateur du site Polarmania.

En 2013 il publie Ainsi fut-il, polar et second épisode des aventures de Luc Mandoline, dit L’Embaumeur. Bibliographie (romans) : Vice repetita, 2007 ; Matà mort, 2007 ; La Mélodie des cendres, 2008 ; Morsaline, 2010 ; Le Crépuscule des Gueux, 2011 ; Ainsi fut-il, 2013.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anneju71 12674 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte