Magazine Culture

Cotrim – Dança

Publié le 17 septembre 2015 par Hartzine

Dança, Danç, Dan, Da, D. Si on devait définir l'EP de Cotrim, sorti chez One Eyed Jacks, le label portugais de Photonz, il faudrait y voir une sorte de personnage sonore et conceptuel. C'est d'abord un processus simple, une même bande, ou une même rythmique, ou une même mélodie qui s'étouffe et évolue progressivement. Passant de Dança, traduire " danse ", à D, traduire D. Une fois dans un bar un peu écolo-bio j'avais vu un concert d'un type qui faisait se répéter un accord de synthétiseur sur son ordinateur buggué. Au fur et à mesure, les sons se dégradaient. L'ordinateur n'avait pas assez de mémoire pour traiter l'ensemble des informations sonores. Du coup, à la fin ça finissait par un silence un peu gênant entrecoupé de petits souffles de survie des notes répétées par le synthétiseur qui servait de base à la pièce.

Dança fonctionne un peu de la même manière, c'est une même base, radicale et rugueuse qui se simplifie et du coup ici, se densifie aussi. Le son devient plus clair, plus radical, plus simple, de morceau en morceau. Cotrim condense petit à petit les éléments basiques d'une rythmique de dancefloor. Les modulations que l'on retrouve dans Dança, le premier morceau de l'EP, n'existent plus dans D qui commence simplement par une sorte de larsen couplé d'un pied qui s'accélère progressivement. Esthétiquement ça ressemble à de la techno très acid, parfois à un truc gabber ralenti mais pas trop quand même. Si on devait résumer un peu le propos de l'EP on pourrait dire que c'est une condensation. L'expérimentation d'un principe de dégradation/variation qui n'est pas entropique mais qui au contraire est de l'ordre d'une puissance accrue, d'une intensification du sonore. Plus on avance, plus on est entouré d'une simplicité radicale. Un pied, un larsen, la danse. C'est peut-être un EP qui pose d'ailleurs cette question, que faut-il pour danser? Ou c'est quoi la danse? La réponse apportée en l'occurrence ne peut pas être plus simple, ce qu'il faut pour danser c'est un kick et quelques effets très limités. Simple, brut, et malin.

Audio

Tracklisting

Cotrim - Dança (One Eyed Jacks label, 9 juin 2015)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hartzine 81861 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines