Magazine Culture

Dictées, vous avez dit dictées ?

Publié le 18 septembre 2015 par Nicole Giroud @NicoleGiroud

J'étais dans le même train depuis quarante ans mais je ne reconnaissais ni les wagons, ni le paysage, ni le contrôleur, ni la destination du début. Les bilans pédagogiques, l'ordinateur, les recyclages, je ne voyais pas bien à quoi ça servait. Il me semblait que l'essentiel était toujours que les enfants apprissent à lire et à écrire, mais non, plus les devoirs étaient incompréhensibles, plus la formation devenait savante. J'étais démodée avec mes fiches de calcul et mes dictées, ringarde. J'avais de temps à autre des échos lointains comme quoi la vieille demoiselle Letourneur préparait bien les élèves au collège, mais les enfants supportaient de moins en moins mes méthodes d'un autre âge, quant à mes jeunes collègues frais émoulus de l'IUFM, ils se gaussaient de moi et m'avaient surnommée le dinosaure.

L'inspecteur aurait pu être mon fils, il me parlait pédagogie, profil psychologique, gestion mentale et programmation neurolinguistique. Les gamins étaient des apprenants qui renâclaient de plus en plus à apprendre, il fallait étudier le mouvement de leurs yeux pour comprendre s'ils étaient plutôt visuels, auditifs ou autres merveilles.

- Parce qu'il ne faut plus qu'ils sachent lire et écrire et compter, ces kinesthésiques ? Auto-auditifs ou visuels mixtes ou tout ce que vous voudrez, vous ne croyez pas que le but c'est qu'ils sachent un jour remplir leur déclaration d'impôts ou leur demande d'emploi à l'ANPE du quartier ?

- Ne faites pas de mauvais esprit, mademoiselle Letourneur. Vous savez bien que je ne veux pas vous mettre une mauvaise note...

- Alors laissez-moi tranquille avec vos profils pédagogiques ! Et l'échelle des besoins de Maslow, c'est pareil ! Pas la peine de faire un livre savant pour dire que si on a faim on ne peut pas se concentrer sur la grammaire ! Regardez autour de vous au lieu de vous gargariser de concepts et de ronronner dans des séminaires ! Observez les immeubles qui nous entourent, et les tags, et les lessives aux fenêtres, et les antennes satellites partout, et la misère... Sûr que nos élèves se trouvent au niveau un de l'échelle des besoins, je gage que la plupart n'atteindront pas les niveaux quatre et cinq de votre fameuse échelle... Réalisation personnelle... Actualisation de soi... Je n'ai rien compris à ce charabia de privilégiés, je laisse tout ça au Dalaï-lama Lama ! Ici les gamins ont besoin qu'on les aide à faire autre chose que du commerce de haschisch ou à voler des autoradios ; je suis là pour répondre à cette nécessité fondamentale : combler un océan d'ignorance. Pour le reste, je fais à l'instinct depuis quarante ans et cela ne marche pas si mal.

- Si vous le dites, avait-il soupiré en refermant son carnet.

Il n'était plus revenu me voir.

Vous venez de lire un extrait de L'Anthogrammate (disponible chez Amazon) ; spécialiste du langage des fleurs (anthos égal fleur, grammate inutile de vous faire un dessin) Marguerite Letourneur va vous étonner par sa reconversion.

Amis enseignants, il y a une vie après l'école, promis ! On peut s'éclater de multiples façons et oublier tous les ministres de l'Éducation nationale qui ont voulu marquer leur empreinte comme les chats. Retour à la dictée et au calcul mental : Marguerite doit boire du petit lait et se gaver de miel de l'Hymette.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicole Giroud 1286 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine