Magazine Culture

Diphtongue ou pas diphtongue ?

Publié le 19 septembre 2015 par Onarretetout

hippopotame-qui-baille

Une diphtongue est une voyelle dont le point d'articulation varie entre deux sons de base pendant sa réalisation.

Selon la définition communément admise et qui est reprise dans tous les ouvrages usuels : « Les diphtongues n'existent plus en français moderne ». Les mêmes sources constatent que : « En français, ni les voyelles en hiatus  (exemple : chaos), ni les successions voyelle/semi-consonne (exemple : travail), ni les successions semi-consonnes/voyelle (exemple : oui) ne sont des diphtongues ».

C'est ce que dit Wikipédia.

Qu’en est-il donc du son « aïe », écrit aussi sous la forme « ail » ou « ay » ? Diphtongue ou pas diphtongue ? Bien sûr, si j’écris « ai », les deux lettres assemblées se prononcent de manière différente selon ce qui les suit ou les précède. Je vous propose donc de faire d’abord une liste de mots contenant ces deux lettres « ai », qu’elles se prononcent « é », « è », ou « ay » (mais pas « ain »!), puis d’assembler ces mots (au minimum trois) dans des phrases.

Exemple :

J’ai bâillé après avoir bu du lait parfumé à l’ail… Quelle exhalaison !

Daignez poster vos lus dans les commentaires ci-dessous. Merci.

Vous avez constaté, dans les exemples ci-dessus, qu'on peut s'autoriser des accents sur les lettres concernées : bâiller, laïus.

C’est à vous main tenant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Onarretetout 2909 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine