Magazine Culture

L’islam radical

Publié le 24 septembre 2015 par Le Journal De Personne

J'ai rencontré un vrai théologien... russe et musulman...
J'en ai profité pour aborder avec lui le sujet le plus controversé de l'actualité; celui qui tourne autour de l'islam radical.
La fête du sacrifice était tout indiquée pour se poser ce genre de question.

- qu'est-ce qui distingue le bon du mauvais musulman ?
Le professeur m'a ri au nez, parce que la question est pour lui sans objet.

La seule distinction qui retient l'attention, me dit-il, c'est celle que l'on peut faire entre musulmans et non-musulmans.

- mais si les musulmans s'entre-déchirent ou s'entretuent entre eux, il doit bien y avoir une raison, non ?

Ce sont les non-musulmans qui entretiennent la confusion et sèment la discorde dans nos rangs.

- vous reconnaissez donc implicitement et peu importe la raison que les musulmans sont divisés, que la guerre qu'ils se font ne date pas d'hier... celle qui oppose entre autres : les sunnites et les chiites ?

Il m'écouta en regardant ailleurs, puis me fixa longuement avant de poursuivre sur sa lancée :
Vous ne faites que remuer le couteau dans une plaie qui vous plait... tracez une ligne sur le sol

- ça y est, c'est fait !

Maintenant essayez de rallonger cette ligne sans la toucher...

- à moins de tricher, je ne crois pas la chose possible... donc je déclare forfait!

Il prit aussitôt son bâton de pèlerin et traça une ligne parallèle, mais toute petite à côté.

- j'y suis... c'est une question de relativité... c'est ce que vous voulez insinuer ...que l'absolu est ailleurs?
En effet. L'Absolu ne se ballade pas dehors. Il est dedans. Il suffit d'ouvrir son cœur, puis feuilleter l'ouvrage jusqu'à ce que l'on tombe sur la bonne page.

- justement c'est au sujet de cette page que je suis venue vous voir... pouvez-vous me la lire?

Je peux vous la résumer de mémoire

- je vous écoute religieusement

Le prophète dit en substance que lorsque deux musulmans s'affrontent, Dieu ne se demande pas qui a raison, qui a tort. L'enfer est garanti pour le vainqueur. Mais il est aussi garanti pour le vaincu. Voilà ce qu'il y a de radical dans l'islam.

- mais s'ils tuent un non-musulman, c'est l'impunité ?

Encore une fausse idée : si vous tuez un seul homme, dit le prophète, c'est comme si vous tuez toute l'humanité.

- on range alors les épées ?

Oui... parce que la paix n'est pas pour nous aléatoire, mais obligatoire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 74361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte