Magazine Culture

Jacqueline Jill Collins (1937-2015)

Publié le 26 septembre 2015 par Hunterjones
Jacqueline Jill Collins (1937-2015) Née à Hampstead, banlieue de Londres, Jackie est l'enfant du milieu d'une famille de trois enfants. Papa est agent d'artiste et comptera comme client pour le cinéma Shirley Bassey, les Beatles et Tom Jones.
Expulsée de l'école secondaire quand elle a 15 ans, elle est envoyée à Los Angeles pour vivre avec sa grande soeur Joan. Elle a apparemment, vers ses 16 ans, une brève liaison avec Marlon Brando, qui en a 30.
Jacqueline Jill Collins (1937-2015) Elle tente elle aussi de devenir comédienne comme sa soeur, mais les résultats sont médiocres.  Elle épouse complètement le style de vie de la côte Ouest des États-Unis et est naturalisée Étatsunienne en 1960. La même année, elle prend mari. Toutefois celui-ci est maniaco-dépressif et ceci cause la rupture de leur union 4 ans plus tard. Il s'enlève la vie en 1965. Le couple avait eu une fille, Tracy. En 1965, Jackie épouse l'homme d'affaires Oscar Lerhman avec lequel elle aura deux autres filles, Tiffany & Rory. Oscar adopte aussi légalement Tracy. C'est Oscar qui, fasciné par sa manière de raconter des histoires à voix haute, l'encourage à mettre ses idées sur papier et à faire d'elle-même une écrivaine.
Jacqueline Jill Collins (1937-2015) Elle publie son tout premier roman en 1968: The World is Full of Married Man. Comme elle n'hésite aucunement à décrire dans les moindres détails des passages d'amour au lit sulfureux, le livre est aussitôt condamné, parfois même banni des librairies. Passeport garantie pour le succès. Son tout premier livre se vendra par millions et plus jamais elle ne vendra moins pour les 31 livres suivants. Soulevant l'ire des plus conservateurs et accusée d'être celle qui créé tous les pervers d'Angleterre, elle devient aussitôt extrêmement populaire. Et le restera toute sa vie.
The Stud publié l'année suivante fait aussi la liste des bestsellers du New York Times (TOUS ses livres, les 32, seront de cette liste!).
Jacqueline Jill Collins (1937-2015) Son troisième roman est publié en 1971 et situe son intrigue pour la première fois aux États-Unis.
Jackie est une sensation littéraire, mais ne considère aucunement écrire de la littérature. Elle ne prétend que rapporter ce qu'elle comprend de la Californie et de ses gens. Et elle répète que si les gens sont choqués, ils devraient savoir qu'elle offre des versions édulcorée de la réalité qu'elle connait.
En 1974, Lovehead est publié et plonge sa narration dans l'univers du crime organisé qui lui sera payant toute sa carrière.
Jacqueline Jill Collins (1937-2015)
Dans les années 70, elle publie toujours avec succès, mais écrit aussi pour la télé, adaptant certains de ses livres et y faisant jouer sa soeur dedans. Elle scénarise aussi pour le cinéma.
Dans les années 80, Jackie s'installe en permanence sur la côte Ouest des États-Unis, à Los Angeles. En 1981, elle publie Chances qui introduit son personnage le plus célèbre, la dangereusement belle fille d'un gangster notoire, Lucky Santangelo.
Jacqueline Jill Collins (1937-2015) Alors qu'elle est au sommet de sa popularité avec Hollywood Wives en 1983, sa grande soeur Joan est aussi au sommet de la sienne en incarnant la vilaine Alexis Carrington dans la série Dynasty.
En 1990, elle adapte pour la télé la mini-série Lucky Chances qui combine les intrigues de ses deux premiers romans mettant en vedette son personnage fétiche. Deux ans plus tard, son mari Oscar perd la vie aux mains du cancer de la prostate. Elle produit et adapte Lady Boss ne mini-série mettant en vedette Kim Delaney.
Les années 90 lui sont toujours très bonnes et payantes, mais son talk show de 1998 est une faute de parcours. En 1994, elle est fiancée à un homme d'affaires qui décède d'une tumeur au cerveau 4 ans plus tard.
Jacqueline Jill Collins (1937-2015)
Les années 2000 sont aussi très actives pour Jackie qui écrit 8 bestsellers en plus de produire et adapter un de ses romans en série, et d'animer une série appelée Jackie Collins Presents...pour la télévision.
Elle commence les années 2010 avec un film qui sortira en DVD et écrira ses 4 derniers livres dont la conclusion de la courbe narrative avec Lucky Santangelo.
En 2011, elle est placé 5ème personnalité la plus riche d'Angleterre, sa fortune étant évaluée à 60 millions.
Jacqueline Jill Collins (1937-2015) Secrètement, depuis 2009, elle se sait atteinte du cancer du sein. Elle gardera ce secret pour elle-même et n'avisera ses proches qu'il y a trois semaines.
Samedi dernier, elle s'éteint.
Parti rejoindre les deux hommes de sa vie.
Parce qu'un seul, ce serait tellement trop plate.
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hunterjones 420 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines