Magazine Beaux Arts

Exposition « MINIMAL NATURE »à l’Espace Écureuil rue du Languedoc

Publié le 26 septembre 2015 par Philippe Cadu @ContempodeLArt
http://www.caisseepargne-art-contemporain.fr/du 2 octobre au 30 décembre 2015 Exposition « MINIMAL NATURE »à  l’Espace Écureuil rue du Languedoc

Vernissage : jeudi 1er octobre
- dés 16h30 au Musée des Augustins (21 rue de Metz)
- à 18h à la Fondation espace écureuil (42 rue du Languedoc)
- à 19h au Musée Saint Raymond (1ter place St Sernin)

Exposition « MINIMAL NATURE »à  l’Espace Écureuil rue du Languedoc
Avec les œuvres de Roger Ackling, Carl Andre, Iain & Ingrid Baxter, Laurence Cathala, Sabine Delcour, Hamish Fulton, Nancy Holt, Wolfgang Laib, Barbara et Michael Leisgen, Jochen Lempert, Sol Lewitt, Richard Long, Ludwig, Donald Judd, Clément Roche, Fari Shams, Sarkis, Nils Udo, Lawrence Weiner
et aussi, Gustave Courbet, Josse II de Momper, Jean-Charles-Joseph Rémond, Pierre-Jacques Volaire, Axel Wilhelm Nordgren.

Une visée didactique
L'art contemporain a désormais une histoire, des icônes, des pratiques et des

Exposition « MINIMAL NATURE »à  l’Espace Écureuil rue du Languedoc
principes fondateurs qui constituent le socle de la création actuelle. Cette exposition est avant tout l'occasion de montrer au public des œuvres emblématiques de courants inauguraux de l'art contemporain (art minimal, art conceptuel, land art, arte povera) et de retrouver dans leur expression originelle les principes qui fondent l'œuvre d'art d'aujourd'hui.

L'idée, " machine " et matériau de l'art
Les artistes des courants minimaliste et conceptuel ont remis en question la valeur accordée jusqu'alors à la matérialité de l'œuvre. Partant de l'observation que l'œuvre d'art s'adresse à notre esprit, nourrit notre pensée, l'œuvre est alors réductible à une idée. Sa conception prévaut sur sa fabrication.

Exposition « MINIMAL NATURE »à  l’Espace Écureuil rue du Languedoc

" Dans l'art conceptuel c'est l'idée ou le concept qui compte le plus... tous les projets et toutes les décisions sont antérieurs à l'exécution qui reste une chose superficielle. L'idée devient une machine d'art ". Sol Lewitt

Cette " cosa mentale " déjà définie par Vinci fait écho à l'idée de M. Duchamp selon laquelle l'œuvre se réalise dans l'imagination du spectateur : " C'est le regardeur qui fait l'œuvre ". Ce principe de l'idée primant sur l'objet, développé par l'art conceptuel, deviendra un postulat essentiel à toute création artistique contemporaine. Lire la suite...

Exposition « MINIMAL NATURE »à  l’Espace Écureuil rue du Languedoc

Fondation Écureuil l'Aquarium, vitrine du 42 rue du Languedoc, Toulouse 05 62 30 23 30
caisseepargne-art-contemporain.fr

>> Exposition en partenariat avec le Musée des Augustins de Toulouse et le Festival Les jardins synthétiques


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Cadu 31058 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte