Magazine Musique

Mac Miller « GO:OD AM » @@@@

Publié le 18 septembre 2015 par Sagittariushh @SagittariusHH
mac-mill-GOOD AM - Hip-Hop/Rap

Mac Miller « GO:OD AM » @@@@

Laisser un commentaire

On va commencer par un paragraphe d’intro ma Foi classique. Fort d’un succès majeur en indépendant avec Blue Slide Park et Watching Movies With The Sound Off chez Rostrum,  Mac Miller est passé en major en signant chez Warner un deal de 10 millions de dollar (d’après la rumeur) pour ouvrir son label REMember Music. From the bottom… maintenant le revoilà après un an de silence radio depuis sa mixtape Faces avec son troisième LP GO:OD AM. C’est là qu’il faut cliquer pour lire la suite si vous naviguez depuis le site.

Bon, c’est parti pour la chronique. Être en maison de disque ne semble pas bouleverser les habitudes, le rappeur roux continue de travailler avec l’équipe d’ID Labs de Pittsburgh. Curieusement pas de trace de son alter-ego Larry Fisherman ce qui ne l’empêche pas de diriger artistiquement cet opus comme il le fait d’habitude, du single « Brand Name » à « The Festival » qui clôture GO:OD AM. Mac Miller y développe son univers de gamin de la middle-class qui continue de se de bâtir une vie d’adulte tout en gardant une part de rêve à travers de très bons titres qui ne nous captiveront pas tous. Je ne saute pas encore de paragraphe, ce n’est pas le moment. Paradoxalement, ou presque, GO:OD AM est plus facile d’écoute que son prédécesseur qui lui possédait une ambiance totalement unique. Pas que Mac Miller soit devenu plus mainstream, juste moins « spé » dans son choix d’instrus. Il y a néanmoins « Ascension » et « The Festival » avec les Little Dragon font écho à l’ambiance ‘macadélique’ de Watching Movies. Sinon « 100 Grandkids » est plutôt candide, le genre de morceau pour faire plaisir aux grands-mères. Les experts reconnaîtront aisément le clin d’oeil à « Bad Boy For Life » de P Diddy. No problemo pour les titres qui ont recours au sampling, tels que le soulful « Two Matches » avec Ab Soul (la suite de « Matches » dans un style à la Statik Selektah produit apr Sounwave) et « Break The Low » ambiance low-tempo classy avec un caméo de Juicy J pour le fun. Sans parler du très efficace « Clubhouse » (prod THC), la vibe suffit pour nous faire tripper. Dans la même veine en plus doux, « ROS » table sur des saveurs r&b nineties (bien qu’en réalité le sample soit originaire d’un tire plus contemporain qu’on le présageait).

Je commence un nouveau paragraphe parce que ça commençait à faire un gros pavé et je voulais parler d’autre chose. Les invités de GO:OD AM pourront surprendre. On a vu les Little Dragon, on aperçoit le Dieu basé Lil B qui parlote sur « Time Flies » (rafraichissement garanti), Miguel sur « Weekend » et Chief Keef sur « Cut the Check« . Certains sont moins visibles mais peut-être audibles comme Tyler the Creator qui fait le beat de l’entrée « Doors » ou encore Thundercat  (« Break the Law« ) et Travis Scott. Le dilemme avec cet album c’est qu’il est techniquement et conceptuellement moins fort que Watching Movies, en contrepartie, il est bien plus sympathique. Je me suis tiré les cheveux qui me restent pour le noter, au départ je voulais mettre 3,5 @ avant de changer d’avis. Voilà c’est fini c’est tout ce que j’avais à dire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sagittariushh 3504 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines